Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Amérique perdue ou comment les « services » et les médias contrôlent les américains… et parfois les autres
Publié le 

15 mai 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Critiques | L’Amérique perdue ou comment les « services » et les médias contrôlent les américains… et parfois les autres

L’Amérique perdue ou comment les « services » et les médias contrôlent les américains… et parfois les autres

« Afin de pouvoir être en sécurité, les Américains doivent également consentir à être espionnés sur chaque courriel, chaque site internet visité, chaque appel téléphonique, chaque lettre écrite, chaque utilisation de carte de crédit… les citoyens ne seront pas en sécurité s’ils n’acceptent pas de vivre sous l’état policier le plus absolu de l’histoire de l’humanité ».

Cette cita­tion tirée de la pré­face du livre de Paul Craig Roberts illus­tre la prob­lé­ma­tique de son livre (L’Amérique per­due, du 11 sep­tem­bre à la fin de l’illusion Oba­ma, édi­tions Xenia) sur la fab­rique du con­sen­te­ment ou com­ment une oli­garchie puis­sam­ment aidée par la presse dom­i­nante met en fer­mage une pop­u­la­tion peu armée pour résis­ter à cette mise en coupe réglée.

Paul Craig Roberts n’a rien d’un hurlu­ber­lu et con­naît le sys­tème de l’intérieur. Écon­o­miste, ancien mem­bre de l’équipe de Rea­gan, mem­bre de l’Institut Hoover, opposant résolu de la poli­tique de George Bush et des néo­con­ser­va­teurs, il ani­me un blog suivi par des mil­lions d’américains. Son livre reprend l’essentiel de ses arti­cles entre août 2008 et novem­bre 2016 au lende­main de l’élection de Don­ald Trump.

Wik­ileaks four­nit une bonne illus­tra­tion d’une poli­tique de répres­sion sys­té­ma­tique con­tre ceux qui s’opposent à l’empire. Julian Assange citoyen aus­tralien vit comme un reclus depuis juin 2012 à l’ambassade d’Equateur à Lon­dres craig­nant d’être extradé d’abord en Suède (à la suite d’une plainte fan­tai­siste d’agression sex­uelle) puis aux Etats-Unis où Mike Huck­abee ancien gou­verneur de l’Arkansas et ex-can­di­dat répub­li­cain à la prési­dence réclame ouverte­ment sa mise à mort. Ama­zon à la suite des pres­sions améri­caines a renon­cé à dif­fuser les infor­ma­tions con­tenues dans les doc­u­ments de Wik­ileaks. Les très nom­breux médias influ­encés par George Soros ne seront pas en reste pour dis­créditer Assange.

Analysant l’élection prési­den­tielle de novem­bre 2016 qui a vu la vic­toire de Don­ald Trump alors que les médias améri­cains soute­naient qua­si unanime­ment Clin­ton, Craig Roberts con­state que « les médias pros­ti­tués et les insti­tu­tions poli­tiques des deux par­tis n’ont aucune crédi­bil­ité auprès du peu­ple améri­cain ».

Voir aussi : Trump contre les médias et le « Deep State »

Il détaille ce qu’il con­sid­ère comme une alliance entre les médias dom­i­nants (New York Times en tête) et l’État pro­fond mil­i­taro-indus­triel pour dévelop­per l’atmosphère d’une nou­velle guerre froide avec la Russie, sus­cep­ti­ble de relancer la course à l’armement et ses juteux prof­its, au risque de con­flits qui pour­raient embras­er la planète. Son dernier arti­cle écrit au lende­main de la vic­toire de Trump envis­agée comme une défaite majeure de l’oligarchie sem­ble toute­fois pêch­er par opti­misme au regard de l’alignement (con­traint ?) de Trump sur les intérêts mil­i­taro-indus­triels des États-Unis quelques semaines après son élec­tion. Au total ce gros livre ren­for­cé d’un index sera utile à qui veut décou­vrir l’envers du décor de la poli­tique de Wash­ing­ton ain­si que les rela­tions com­plex­es entre politi­ciens, indus­triels et pro­fes­sion­nels du ren­seigne­ment ou des médias.

L’Amérique per­due, du 11 sep­tem­bre à la fin de l’illusion Oba­ma, Paul Craig Roberts, édi­tions Xenia, 2017, 583p, 29 €

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision