Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La Libre Belgique ne supporte plus la « condescendance » des médias français
Publié le 

26 novembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La Libre Belgique ne supporte plus la « condescendance » des médias français

La Libre Belgique ne supporte plus la « condescendance » des médias français

La Belgique est depuis quelques jours au centre de l’attention des médias français et du monde entier. Pour son alerte attentat inédite en Europe tout d’abord, mais également pour la présence sur son sol d’un grand nombre de djihadistes.

Mar­di 24 novem­bre, dans son édi­to­r­i­al, Le Monde qual­i­fi­ait ain­si la Bel­gique de « plaque tour­nante du dji­hadisme » au cœur de l’Eu­rope, avec notam­ment ses quartiers trans­for­més en véri­ta­bles « fab­riques » à ter­ror­istes. « Base logis­tique du ter­ror­isme inter­na­tion­al, la Bel­gique est aus­si dev­enue un cen­tre d’en­doc­trine­ment et de recrute­ment. Rap­porté à sa pop­u­la­tion, le pays four­nit le plus gros con­tin­gent des com­bat­tants européens en Syrie », notait ain­si le quo­ti­di­en du soir.

Très remon­té, Fran­cis Van de Woestyne, rédac­teur en chef du quo­ti­di­en La Libre Bel­gique, s’est indigné de cette « con­de­scen­dance française » dans un édi­to­r­i­al. Réfu­tant l’ac­cu­sa­tion selon laque­lle son pays est devenu le « Bel­gik­istan » et une « nation sans État », il rap­porte que les médias belges n’ont « évidem­ment pas atten­du qu’une par­tie de la rédac­tion du ‘Monde’ débar­que à Brux­elles pour dénon­cer les failles des ser­vices belges dans la lutte con­tre le ter­ror­isme ».

Et de pour­suiv­re en soulig­nant que, certes, « il y avait des Bel­go-Maro­cains, par­mi les ter­ror­istes », mais qu’« il y avait aus­si des ressor­tis­sants français, vivant en Bel­gique ». De plus, ce sont « les ren­seigne­ments des ser­vices belges et maro­cains qui ont per­mis de localis­er la planque d’Abaaoud à Saint-Denis », ajoute ce dernier.

Aus­si Fran­cis Van de Woestyne fustige-t-il l’op­po­si­tion de la France à la mise en place d’un PNR européen et l’échange automa­tique des don­nées entre PNR nationaux (fichiers recen­sant les voyageurs aériens). « Avec de telles réti­cences, la traque aux ter­ror­istes n’est pas gag­née », note-t-il avant de pour­suiv­re : « Recon­nais­sons-le : cet exer­ci­ce – c’est pas moi, c’est lui…– a quelque chose d’un peu minable. On en est bien con­scient. Il y a eu des failles partout. Et il est un peu vain de vouloir sans cesse rejeter la respon­s­abil­ité des atten­tats de Paris sur d’autres pays amis. »

Et le patron de presse d’es­timer que « ce petit jeu est d’ailleurs bien ce que cherche Daech : divis­er, divis­er divis­er ». En con­clu­sion celui-ci juge qu’« en acca­blant les Belges de tous les maux, cer­tains com­men­ta­teurs sont tombés dans le piège ten­du ».

Crédit pho­to : sky­fish / Shutterstock.com

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision