Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La crise publicitaire devrait se poursuivre en 2013

16 janvier 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La crise publicitaire devrait se poursuivre en 2013

La crise publicitaire devrait se poursuivre en 2013

Malgré une augmentation du temps passé devant la télévision (3h50 par jour et par individu en 2012), le secteur publicitaire connaîtra une nouvelle année difficile.

« 2013 sera au mieux sta­ble par rap­port à 2012 qui fini­ra sur une baisse de 3 % net tous médias con­fon­dus », estime Thier­ry Jadot, prési­dent de l’agence de com­mu­ni­ca­tion Aegis France. En ce qui con­cerne pré­cisé­ment la télévi­sion, « nous atten­dons un recul de 2,7 % des recettes pub­lic­i­taires toutes télévi­sions con­fon­dues en 2013. Sachant que l’on est dans un “trend” baissier plus impor­tant que celui-ci. Mais si la con­som­ma­tion se main­tient, beau­coup de bud­gets gelés pour­raient être réin­vestis dans l’an­née », a déclaré Sébastien Danet, prési­dent de Viva­Ki (Pub­li­cis). Du côté des annon­ceurs, le luxe est tou­jours une valeur sûre, alors que l’automobile, l’alimentaire et l’hygiène-beauté devraient rester pru­dents.

Les chaînes his­toriques devraient égale­ment voir leur chiffre d’affaire baiss­er de 6 %, selon Sebastien Danet, à cause de la mon­tée de la TNT et la diver­si­fi­ca­tion des chaînes. « S’il y a une reprise en télévi­sion, seul le prime time pour­ra voir ses prix remon­ter », prédit le patron de Viva­Ki à pro­pos des recettes pub­lic­i­taires. « Aujour­d’hui, les chaînes ont les moyens d’adapter en temps réel leurs prix et les annon­ceurs sont à le recherche de flex­i­bil­ité. Les grands ren­dez-vous d’au­di­ence peu­vent être ven­dus plus cher que par le passé. On va vers une plus grande adéqua­tion avec les audi­ences », ajoute Thier­ry Jadot.

Aus­si, l’essor de la vidéo à la demande (VoD) devrait venir per­turber les sché­mas actuels, les annon­ceurs se dirigeant de plus en plus vers des plate­formes comme Youtube. Le prési­dent de Viva­Ki pense que « les annon­ceurs peu­vent met­tre entre 5 % et 10 % de leurs bud­gets en VoD. On peut imag­in­er que d’i­ci à cinq ans, on aura une répar­ti­tion de 80 % pour la télé et 20 % pour la VoD ».

Autant de fac­teurs qui vont jouer sur l’année 2013. En pleine crise économique et pub­lic­i­taire, les grandes chaînes vont devoir innover.

Crédit pho­to : THE­funky­man via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision