Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La crise publicitaire devrait se poursuivre en 2013
Publié le 

16 janvier 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La crise publicitaire devrait se poursuivre en 2013

La crise publicitaire devrait se poursuivre en 2013

Malgré une augmentation du temps passé devant la télévision (3h50 par jour et par individu en 2012), le secteur publicitaire connaîtra une nouvelle année difficile.

« 2013 sera au mieux sta­ble par rap­port à 2012 qui fini­ra sur une baisse de 3 % net tous médias con­fon­dus », estime Thier­ry Jadot, prési­dent de l’agence de com­mu­ni­ca­tion Aegis France. En ce qui con­cerne pré­cisé­ment la télévi­sion, « nous atten­dons un recul de 2,7 % des recettes pub­lic­i­taires toutes télévi­sions con­fon­dues en 2013. Sachant que l’on est dans un “trend” baissier plus impor­tant que celui-ci. Mais si la con­som­ma­tion se main­tient, beau­coup de bud­gets gelés pour­raient être réin­vestis dans l’an­née », a déclaré Sébastien Danet, prési­dent de Viva­Ki (Pub­li­cis). Du côté des annon­ceurs, le luxe est tou­jours une valeur sûre, alors que l’automobile, l’alimentaire et l’hygiène-beauté devraient rester pru­dents.

Les chaînes his­toriques devraient égale­ment voir leur chiffre d’affaire baiss­er de 6 %, selon Sebastien Danet, à cause de la mon­tée de la TNT et la diver­si­fi­ca­tion des chaînes. « S’il y a une reprise en télévi­sion, seul le prime time pour­ra voir ses prix remon­ter », prédit le patron de Viva­Ki à pro­pos des recettes pub­lic­i­taires. « Aujour­d’hui, les chaînes ont les moyens d’adapter en temps réel leurs prix et les annon­ceurs sont à le recherche de flex­i­bil­ité. Les grands ren­dez-vous d’au­di­ence peu­vent être ven­dus plus cher que par le passé. On va vers une plus grande adéqua­tion avec les audi­ences », ajoute Thier­ry Jadot.

Aus­si, l’essor de la vidéo à la demande (VoD) devrait venir per­turber les sché­mas actuels, les annon­ceurs se dirigeant de plus en plus vers des plate­formes comme Youtube. Le prési­dent de Viva­Ki pense que « les annon­ceurs peu­vent met­tre entre 5 % et 10 % de leurs bud­gets en VoD. On peut imag­in­er que d’i­ci à cinq ans, on aura une répar­ti­tion de 80 % pour la télé et 20 % pour la VoD ».

Autant de fac­teurs qui vont jouer sur l’année 2013. En pleine crise économique et pub­lic­i­taire, les grandes chaînes vont devoir innover.

Crédit pho­to : THE­funky­man via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision