Accueil | Actualités | Médias | Interview de Poutine : les passages coupés au montage
Pub­lié le 8 juin 2014 | Éti­quettes :

Interview de Poutine : les passages coupés au montage

Retranscrites par le blog Les-crises.fr, les interventions de Vladimir Poutine coupées au montage contiennent nombre d'informations de première importance.

Format télévisuel oblige, TF1 a été contraint de supprimer certaines parties de son entretien avec le président russe d'une durée d'un peu plus de 40 minutes (pour 24 minutes diffusées). Comme on va le voir, certains extraits auraient mérité, plus que d'autres, d'être retenus pour la coupe finale.

Par exemple, la mention faite par Vladimir Poutine du comportement des Occidentaux dans la crise ukrainienne. « Nous en avons discuté avec nos partenaires européens. Au lieu de poursuivre avec nous ce débat par des voies légitimes et diplomatiques, nos amis européens et américains ont soutenu une prise du pouvoir armée et anticonstitutionnelle », a ainsi déclaré Poutine, sans que cela ne soit retenu.

Aussi, les questions ridicules des deux journalistes demandant à leur interlocuteur s'il allait « rendre » la Crimée ont disparu, celui-ci étant parfaitement parvenu à faire valoir la légitimité du référendum organisé dans cette région et demandant, à une écrasante majorité, le rattachement à la Russie. « Personne ne peut empêcher ces personnes d’exercer un droit qui est prévu à l’article 1 de la Charte des Nations Unies, le droit des peuples à l’autodétermination », a fait valoir M. Poutine.

Autre extrait coupé au montage, la déclaration du président russe qui affirme qu'il n'« exclut pas » de commander de nouveaux navires de guerre à la France, information pourtant de la plus haute importance...

Enfin, entre autres occultations (et non des moindres), TF1 s'est bien gardé de montrer l'intervention poutinienne au sujet de la liberté d'opposition, médiatique et politique, dans son pays. « Si vous écoutez certaines de nos stations de radio ou regardez certaines de nos émissions de télévision, je vous assure que vous avez peu de chance de trouver quelque chose de semblable à ce genre d’opposition en France », a déclaré Poutine. Or pour ce passage, seule une partie de la réponse (la moins intéressante) a été conservée...

La retranscription intégrale de l'entretien est à lire sur le blog d'Oliver Berruyer.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.