Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Fronde des salariés de France TV contre le nom de la future chaîne info

6 avril 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Fronde des salariés de France TV contre le nom de la future chaîne info

Fronde des salariés de France TV contre le nom de la future chaîne info

6 avril 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Lancée en septembre prochain sur la TNT gratuite, la nouvelle chaîne d’information publique envisageait de se nommer « France Info », tout comme la radio du même groupe.

Pour les jour­nal­istes de France Télévi­sions, c’est non. Un non ferme : 94 % d’en­tre eux se sont opposés à ce nou­veau nom pas très orig­i­nal. Cette con­sul­ta­tion a été ini­tié par le SNJ des rédac­tions de France Télévi­sions sous forme de vote élec­tron­ique du 31 mars au 4 avril. La ques­tion était : « Selon vous, la future offre publique d’in­for­ma­tion (chaîne tout-info et site inter­net) peut-elle être bap­tisée France Info, comme la radio du même nom ? »

287 jour­nal­istes ont par­ticipé (soit 46 %). Par­mi eux, 270 ont répon­du non (94 % des votes exprimés), 11 ont répon­du oui (4 %) et 6 ne se sont pas pronon­cés (2 %). À not­er que « 324 per­son­nes n’ont pas pris con­nais­sance de l’in­vi­ta­tion à vot­er (n’ont pas ouvert l’e-mail con­tenant le lien pour par­ticiper) », pré­cise le SNJ.

Fort de ce rejet mas­sif, le syn­di­cat a adressé une let­tre ouverte à Del­phine Ernotte, prési­dente du groupe. Dans celle-ci, le SNJ pointe la « grande inquié­tude » des jour­nal­istes « quant aux con­tours de la future chaîne publique d’in­for­ma­tion en con­tinu ». Et de soulign­er que « con­traire­ment à l’en­gage­ment que vous avez pris à votre arrivée, les choix sont faits sans la moin­dre con­cer­ta­tion. Les équipes sont ignorées. Leurs ques­tions restent dés­espéré­ment sans répons­es. » D’où l’in­térêt de cette con­sul­ta­tion en interne.

« Nous ne voyons pas com­ment cette mar­que, qui est celle d’une entité sin­gulière de Radio France, avec un ton et une ligne édi­to­ri­ale qui lui sont pro­pres, peut pré­ten­dre rassem­bler l’au­dio­vi­suel pub­lic dans toute sa diver­sité », peut-on lire. Et le SNJ de se deman­der si ce choix est « pure­ment poli­tique » ou si, enfin, la direc­tion va se résoudre à avancer avec, et non con­tre, ses salariés.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés