Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
FN et presse régionale : je t’aime, moi non plus

3 décembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | FN et presse régionale : je t’aime, moi non plus

FN et presse régionale : je t’aime, moi non plus

Après La Voix du Nord, c’est au tour du Courrier Picard de partir en campagne contre le FN.

À mesure que les élec­tions régionales approchent, les pris­es de posi­tions de la presse régionale con­tre le par­ti fron­tiste s’in­ten­si­fient. En témoigne les récents dossiers con­sacrés par La Voix du Nord à Marine Le Pen, can­di­date en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, ou encore dernière­ment avec la une du Cour­ri­er Picard.

Dans son édi­tion du mer­cre­di 2 décem­bre, le quo­ti­di­en entend mon­tr­er « le vrai vis­age du FN dans la Région ». Appar­tenant au même groupe de presse que LVDN, le groupe belge Rossel, ce dernier estime que le dis­cours mus­clé du par­ti est un écran de fumée qui « ne fait pas une poli­tique mais aura per­mis au Front nation­al d’exister poli­tique­ment et de cul­tiv­er son image de prin­ci­pal opposant ».

« Reste donc, au-delà des pos­tures et des pro­grammes, les élé­ments avérés, factuels, révéla­teurs de l’attitude qui fut celle du Front nation­al tout au long des deux dernières man­da­tures », pour­suit le jour­nal avant de dress­er la liste des corps pro­fes­sion­nels opposés à la vic­toire du Front Nation­al dans la grande région nord.

Pour ce faire, le Cour­ri­er Picard appelle Pierre Gat­taz, patron du Medef, à la rescousse. Pour ce dernier, le pro­gramme du FN n’est « ni tourné vers l’avenir, ni vers la com­péti­tiv­ité ». À cela, le quo­ti­di­en ajoute des témoignages triés sur le volet de cer­tains chefs d’en­tre­pris­es locaux. Pour couron­ner le tout, le dossier se ter­mine en rap­pelant qu’un col­lec­tif d’artistes incon­nus s’est, lui aus­si, opposé à l’ar­rivée du par­ti à la tête de la région.

Si, dans le Nord, les quo­ti­di­ens régionaux et locaux sont mobil­isés (on pour­rait citer égale­ment Nord-Éclair, le quo­ti­di­en de Roubaix appar­tenant égale­ment à Rossel), leurs homo­logues dans les autres régions ont choisi une posi­tion plus mesurée.

En région PACA, où le FN est égale­ment favori, Nice-Matin a ain­si choisi de « rester obser­va­teur » et La Provence préfère priv­ilégi­er « l’équili­bre ». Dans le grand Est, autre région de prédilec­tion du FN, un jour­nal­iste du Répub­li­cain lor­rain estime qu’une prise de posi­tion frontale n’est « pas dans la cul­ture mai­son ».

Partout ailleurs, on estime que cette démarche est « con­tre-pro­duc­tive », qu’elle ne sert qu’à ren­forcer le FN, et que « cela fait longtemps que la presse ne fait plus les résul­tats des élec­tions ».

Surtout, il est ques­tion (même si cela reste inavoué) pour tous ces groupes locaux de ne pas trop s’a­vancer dans la dia­boli­sa­tion… au risque de se voir couper les vivres à l’is­sue des prochaines élec­tions ! Comme le rap­pelle Le Monde, « un tis­su de rela­tions existe entre la presse régionale quo­ti­di­enne et les col­lec­tiv­ités locales ». Dans le Nord, ce tis­su est encore plus impor­tant que dans les autres régions.

De quoi, peut-être, expli­quer l’a­gres­siv­ité des dif­férents jour­naux vis-à-vis du FN dans cette région alors que Marine Le Pen est tout proche d’une élec­tion au soir du 13 décem­bre et qu’elle a déjà men­acé de couper le robi­net…

Crédit pho­to : Die Linke via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision