Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Finkielkraut : « ma tête est mise à prix dans toute la presse Pigasse »
Publié le 

26 janvier 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Finkielkraut : « ma tête est mise à prix dans toute la presse Pigasse »

Finkielkraut : « ma tête est mise à prix dans toute la presse Pigasse »

Récemment intronisé à l’Académie française, le philosophe Alain Finkielkraut est l’objet de critiques de plus en plus violentes de la part de nombreux médias.

Invité lun­di matin dans la mati­nale de France Inter, ce dernier a fustigé les médias hos­tiles à son intro­n­i­sa­tion : « Ma tête est mise à prix, sur tous les murs de la ville, dans ‘Libéra­tion’, et dans tout la presse Pigasse. » Il faut dire qu’en tant que pro­prié­taire du Monde (avec Pierre Bergé et Xavier Niel), de L’Obs, du Huff­in­g­ton Post et de Radio Nova, le ban­quier d’af­faires de la banque Lazard a en effet de quoi nuire.

De son côté, Finkielkraut estime, après l’épisode de l’émission « Des paroles et des actes » où il avait été pris à par­tie par une jeune femme proche des Indigènes de la République jeu­di dernier que « pour un dom­i­nant, j’ai la main molle, excusez-moi de vous le dire, j’en prends plein sur la fig­ure tous les qua­tre matins ». Et l’écrivain, qui ani­me une émis­sion sur France Cul­ture, de pour­suiv­re en expli­quant qu’« il y a une pen­sée qui était en état d’hégé­monie et qui ne […] sup­porte pas » de per­dre la main.

Traité de « néo-réac » par ces mêmes médias, Alain Finkielkraut pense que cela vient du fait qu’il « cri­tique la cul­ture de masse et l’ef­fon­drement de l’é­cole répub­li­caine ». En effet, « si vous résis­tez au présent, vous êtes un néo-réac ».

Revenant sur le cas de Matthieu Pigasse et sur son désir de « met­tre le feu », il estime que si « l’A­cadémie Française a été peut-être à un moment don­né l’in­sti­tu­tion de la bour­geoisie tri­om­phante », aujour­d’hui en revanche, « face à une nou­velle élite arro­gante et bar­bare, elle incar­ne avec son respect des formes et son amour de la belle langue la résis­tance de la civil­i­sa­tion ».

Voir notre infographie de Matthieu Pigasse

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audi­ences.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision