Accueil | Actualités | Médias | Deux journalistes du Monde traqués par le photographe de Sarkozy ?
Pub­lié le 29 mai 2015 | Éti­quettes : , ,

Deux journalistes du Monde traqués par le photographe de Sarkozy ?

Fabrice Lhomme et Gérard Davet, les deux journalistes d'investigation du Monde, traqués par un paparazzo ? C'est en tout cas ce qu'affirme le quotidien du soir.

Dans un papier publié mardi 26 mai, le journal rapporte que ses deux journalistes, actuellement sous protection policière après plusieurs enquêtes sensibles, sont suivis par un célèbre photographe.

Son nom : Sébastien Valente, « le photographe qu’a choisi Nicolas Sarkozy pour sa campagne présidentielle ». Au volant de sa Fiat noire, il a été abordé par les policiers qui suivent les deux journalistes. « J’ai essayé de faire une photo de M. Davet, le but était de faire une photo avec ses officiers de sécurité. Je pensais que cette photo allait intéresser des magazines. C’est mon métier de faire des photos d’actualité (...) Mes tentatives de faire des photos de MM. Davet et Lhomme [se] sont arrêtées là », s'est-il expliqué.

Mais Le Monde en doute. En effet, Fabrice Lhomme et Gérard Davet se rendaient justement à un rendez-vous « avec une très bonne source » à propos des affaires Sarkozy. « Il n’est pas certain qu’une photo des journalistes avec les policiers se serait vendue bien cher. Une photo de leur source, si », note le quotidien.

À 34 ans, Sébastien Valente a été choisi par Nicolas Sarkozy pour être le photographe officiel de son retour en politique. Il est également l'auteur des photos du couple Sarkozy-Bruni en vacances au Cap Nègre en 2013, ainsi que le « protégé » de l'ancienne première dame. De quoi soulever des interrogations...

Voir notre infographie du groupe Le Monde ainsi que notre portrait commun de Fabrice Lhomme et Gérard Davet

Crédit photo : Aaron Amat / Shutterstock

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This