Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Comment TF1 veut refondre ses sites d’infos
Publié le 

23 septembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Comment TF1 veut refondre ses sites d’infos

Comment TF1 veut refondre ses sites d’infos

Après l’arrêt des éditions papiers de Metronews en juillet, la chaîne compte refondre son offre numérique à partir du site de l’ancien quotidien gratuit.

D’i­ci octo­bre, la soix­an­taine de salariés (sur 100) de Metronews, con­cernés par le plan social mis en œuvre avant l’été, aura quit­té le quo­ti­di­en gra­tu­it. Com­mer­ci­aux et employés de la logis­tique seront licen­ciés deux mois après l’ar­rêt des édi­tions « papi­er » du jour­nal. Les secré­taires de rédac­tion mais aus­si quelques jour­nal­istes sont égale­ment sur le départ. Seuls res­teront en fonc­tions les rédac­teurs et les pub­lic­i­taires sur le web. Metronews.fr reste le seul sup­port sur­vivant de l’épopée Métro démar­rée en 2002. Le site devrait même servir de colonne vertébrale au futur dis­posi­tif d’in­for­ma­tion numérique de TF1, pro­prié­taire de Metronews.

Le scé­nario prob­a­ble, auquel réfléchissent les patrons du dig­i­tal de la chaîne, est une fusion entre Mytf1news, le site d’in­for­ma­tion actuel de TF1 et Metronews. Cette dernière devrait être effec­tuée fin 2015. Si le nou­v­el ensem­ble numérique pren­dra une appel­la­tion dif­férente des deux mar­ques actuelles, la rédac­tion en chef de Metronews le pilotera. Bien plus nom­breux que ceux de Mytf1news (moins d’une dizaine), ses jour­nal­istes for­meront l’essen­tiel des troupes du nou­veau site.

Cette future offre, gra­tu­ite, est avant tout conçue comme un accéléra­teur de ren­trées pub­lic­i­taires dig­i­tales pour TF1. L’au­di­ence réu­nie des deux sites actuels avoisin­era les huit mil­lions de vis­i­teurs uniques. De quoi propulser la chaîne dans le pelo­ton de tête des sites français d’in­for­ma­tion, occupé par Le Figaro et Le Monde.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audi­ences.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision