Accueil | Actualités | Médias | Augmentation du nombre de journalistes tués en 2014
Pub­lié le 7 janvier 2015 | Éti­quettes : ,

Augmentation du nombre de journalistes tués en 2014

Selon le décompte de la Fédération internationale des journalistes (FIJ), publié mercredi 31 décembre, 118 journalistes et professionnels des médias ont été tués en 2014.

L'année précédente, 105 « seulement » avaient perdus la vie. Pour la FIJ, cette augmentation « constitue un rappel de la gravité de la crise sécuritaire dans les médias ». L'association lance un « appel urgent aux gouvernements pour qu'ils fassent de la protection des journalistes leur priorité ».

Aussi, les décapitations publiques de journalistes, comme on a pu l'observer avec celles de James Foley et Steven Sotloff par l'État islamique, « représentent un tournant décisif dans l'attitude à adopter concernant la protection des médias ».

Concernant le détail du décompte, le Pakistan arrive en tête avec 14 journalistes tués, suivi par la Syrie (12), en tête l'année passée. L'Afghanistan et les Territoires palestiniens enregistrent quant à eux 9 journalistes tués, tandis que l'Irak et l'Ukraine en comptent 8. Suivent le Honduras (6) et le Mexique (5).

« À ce nombre s'ajoutent 17 autres journalistes ou professionnels des médias qui ont perdu la vie lors d'accidents de la route ou de catastrophes naturelles survenus dans le cadre de leur travail », précise Le Monde.

Photo : James Foley. Crédit : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This