Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Arrivée de djihadistes tunisiens en Europe : fake news du Guardian ou fuite d’Interpol ?

6 février 2018

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | not_global | Arrivée de djihadistes tunisiens en Europe : fake news du Guardian ou fuite d’Interpol ?

Arrivée de djihadistes tunisiens en Europe : fake news du Guardian ou fuite d’Interpol ?

Des djihadistes tunisiens sont-ils arrivés récemment en Europe ? Oui, selon le quotidien anglais The Guardian sur la base d’informations d’Interpol. À peine divulguées, ces informations ont fait l’objet d’un démenti tant du Ministère de l’intérieur italien que tunisien. Une guerre de l’information aurait-elle lieu à ce sujet ? Décryptage.

The Guardian ouvre le débat…

Le 31 jan­vi­er 2018, à 10h30, le quo­ti­di­en bri­tan­nique The Guardian con­sacre un arti­cle sur « une liste de 50 com­bat­tants de l’Etat Islamique » qui pour­raient être arrivés en Ital­ie. La liste que s’est procurée The Guardian aurait été établie par le secré­taire général de l’organisation Inter­pol (l’organisation inter­na­tionale de coopéra­tion des polices) et aurait été dif­fusée le 29 novem­bre 2017 aux agences d’antiterrorisme européennes. Selon le jour­nal sur la base d’informations d’Interpol, les ter­ror­istes auraient accosté en Ital­ie à bord de bateaux non iden­ti­fiés. Ils seraient arrivés en Sicile, à Agri­gente, le point d’arrivée le plus « pop­u­laire » des migrants tunisiens souhai­tant ral­li­er l’Europe. Le quo­ti­di­en bri­tan­nique pré­cise que le Min­istre de l’intérieur ital­ien a indiqué qu’il n’avait pas été infor­mé de cette liste de 50 terroristes.

…et provoque de l’inquiétude

Le même jour, à 15h, en intro­duc­tion à un arti­cle sur ce sujet, la chaine LCI invite à la « méfi­ance ». « L’information a de quoi sus­citer l’inquiétude ». La chaine s’interroge sur le fait que les 50 tunisiens arrivés en Ital­ie compteraient par­mi les « 173 com­bat­tants pré­sumés de Daech, qui, selon Inter­pol, auraient pu être entraînés à com­met­tre des atten­tats en Europe pour venger les défaites mil­i­taires de l’organisation ter­ror­iste en Syrie et en Irak ».

L’information de l’arrivée de ter­ror­istes sur le sol européen est rapi­de­ment reprise par le site African Man­ag­er, Valeurs actuelles et plusieurs sites d’information anglo­phones : Inter­na­tion­al Busi­ness Times, Politi­co, Ansa, etc.

Les démentis arrivent

Les démen­tis des Min­istres de l’intérieur tunisien et ital­ien seront rapi­des et repro­duits par des médias du Maghreb et d’autres organes d’information :

La radio tunisi­enne Shemsfm rap­porte la posi­tion du « départe­ment de l’Intérieur (qui) dément cette infor­ma­tion sur la base des don­nées qu’il détient et des 

travaux d’investigation menés par ses différents services sécuritaires

à la suite de toutes les ten­ta­tives d’émigration clan­des­tine avortées ».

Le site Maghreb émer­gent repro­duit le démen­ti du min­istère de l’Intérieur : « cette infor­ma­tion est dépourvue de tout fonde­ment ». Pour le Busi­ness Stan­dard, il n’y a aucune preuve de l’arrivée des 50 ter­ror­istes, le Finan­cial Express reprenant les déné­ga­tions offi­cielles de l’Italie.

S’il ne faut s’attendre à aucun démen­ti ou con­fir­ma­tion d’Interpol, l’information divul­guée par The Guardian aura eu rel­a­tive­ment peu de relais dans les medias français, à l’exception notable de Valeurs actuelles, du Figaro, RT, Les Inrocks, Le Midi libre et de LCI.

Les questions demeurent

La divul­ga­tion de cette infor­ma­tion puis son démen­ti presque immé­di­at posent plusieurs questions :

- Quel intérêt aurait le quo­ti­di­en bri­tan­nique de sen­si­bil­ité cen­tre gauche, fondé en 1821, dont le site d’information est l’un des plus vis­ités, à dif­fuser une « fake news » ? Le jour­nal et son site inter­net prendraient-ils un virage « sen­sa­tion­nal­iste » sur le tard ? La source annon­cée, Inter­pol, bien que non con­fir­mée par l’agence elle-même, ne serait-elle pas fiable ?

-Les Min­istres de l’intérieur ital­ien et tunisien ont démen­ti cette infor­ma­tion. Pour ne pas trop inquiéter les opin­ions publiques ? Cette annonce de l’arrivée pos­si­ble de clan­des­tins en Ital­ie s’inscrit néan­moins dans un con­texte de fron­tières poreuses. Ain­si, L’Obs indi­quait en août 2017 que «l’Italievu débar­quer plus de 600 000 migrants depuis 2014, essen­tielle­ment passés par la Libye ». Des migrants qui sont des clan­des­tins car entrés illé­gale­ment dans un pays européen, faut-il le rappeler.

- L’infiltration de ter­ror­istes dans le flux de migrants est un sujet sen­si­ble. Si l’implication dans les atten­tats de Paris et de Brux­elles de ter­ror­istes ayant gag­né l’Europe en se mêlant aux flux de réfugiés est avérée, cer­tains médias peu­vent être freinés dans la divul­ga­tion des récentes infor­ma­tions, par peur de sus­citer un amal­game rapi­de. L’Obs n’affirmait-il pas en 2015 : « le chif­fon rouge de pré­ten­dus ter­ror­istes cachés par­mi les migrants ne dis­pose d’aucun véri­ta­ble précé­dent ». Tout comme France Inter à la même époque qui stig­ma­ti­sait « le fan­tasme de l’infiltration ter­ror­iste ». On sait ce qu’il est advenu de ces affir­ma­tions visionnaires…

- Dernier enjeu, ne pas créer une psy­chose au sein de la pop­u­la­tion. Ce type d’annonce n’est pas la pre­mière. Elle ne sera mal­heureuse­ment pas la dernière. Elle nous laisse face à des inter­ro­ga­tions et, pour repren­dre un terme employé par LCI, une méfi­ance, dont l’avenir nous dira par la néga­tive si elle était fondée…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.