Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Altice aime le Luxembourg et se fait un peu de trésorerie sur les pylônes
Altice aime le Luxembourg et se fait un peu de trésorerie sur les pylônes

26 juin 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Altice aime le Luxembourg et se fait un peu de trésorerie sur les pylônes

Altice aime le Luxembourg et se fait un peu de trésorerie sur les pylônes

Altice aime le Luxembourg et se fait un peu de trésorerie sur les pylônes

Le grand duché de Luxembourg, son président de la commission européenne, le rougeaud (et parfois titubant) Jean-Claude Juncker, ses banques, ses rues très propres, ses banques, la France et l’Allemagne toutes proches, ses banques, son dialecte et j’allais oublier ses banques. Ce sont ces attraits et un climat réputé ensoleillé et agréable en hiver qui ont sans doute poussé les différentes sociétés européennes (les activités américaines sont maintenant séparées) de Patrick Drahi à se loger au Luxembourg

Les charmes du grand duché et les autres

Prenez Altice France SA, voilà un nom qui sent bon le ter­roir, la cam­pagne. Mais non, Altice France qui con­trôle SFR et le groupe de médias Next Radio est une société lux­em­bour­geoise tout comme Altice Tech­ni­cal Ser­vices France. Altice Teads qui pilote la pub­lic­ité en ligne, prof­ite égale­ment des plages de sable fin du Luxembourg.

Mais atten­tion ! Ne par­lez pas de mon­tage fis­cal sophis­tiqué ! Toutes les sociétés du groupe ne sont pas incor­porées au Lux­em­bourg. Par exem­ple la hold­ing finan­cière Altice N.V se trou­ve à Ams­ter­dam (ses vélos, ses cof­fee shops, son doux cli­mat fis­cal) et Altice Man­age­ment France (AMF) qui gère les cadres dirigeants du groupe se trou­ve à Genève (son lac, son jet d’eau, ses… vous complétez).

Un peu de liquide dans les pylônes

Un pylône dans le jar­gon télé­coms c’est une instal­la­tion grande ou petite qui accueille les antennes des opéra­teurs. Altice en pos­sède un peu plus de dix mille en France et presque trois mille au Por­tu­gal. Les pylônes français sont ven­dus à une nou­velle société SFR Tow­er Co pos­sédée à 50.1% par Altice et à 49.9% par le fonds améri­cain KKR. Astuce, SFR peut tou­jours dire « je suis pro­prié­taire de mes pylônes » puisque majori­taire et en même temps récupér­er du cash. Opéra­tion un peu dif­férente au Por­tu­gal (le groupe sem­ble se désen­gager un peu du pays) où les pylônes sont ven­dus à une nou­velle société Tow­er Por­tu­gal (TOP, ça a de la gueule) dont l’actionnaire prin­ci­pal est cette fois une asso­ci­a­tion entre Mor­gan Stan­ley et le fonds Hori­zon Equi­ty qui en prend 75%, le sol­de de 25% restant chez Altice. Au total 2.5 mil­liards d’euros qui vien­nent ren­forcer la tré­sorerie d’un groupe qui en a cru­elle­ment besoin.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.