Accueil | Actualités | Médias | Convergence médias-télécoms : Drahi renonce au rachat de Media Capital au Portugal
Pub­lié le 24 juin 2018 | Éti­quettes : ,

Convergence médias-télécoms : Drahi renonce au rachat de Media Capital au Portugal

La grande obsession de Patrick Drahi c’est la convergence. Marier les tuyaux (SFR, Virgin Mobile, Cablevision, Hot) et les contenus (Libération, L’Express, i24News, RMC, Next radio TV) pour créer un groupe totalement intégré. C’est pour cela qu’il a endetté son groupe à hauteur de 50 milliards d’euros dans des conditions mystérieuses.

Le Portugal, un cas d’école

Au Portugal le groupe possède Portugal Télécoms depuis 2015 et a d’ailleurs écopé d’une amende de plus de 124M€ de l’autorité de la concurrence européenne (le groupe a fait appel) pour s’être installé dans ses meubles sans respecter les règles.

Le groupe portugais Media Capital avec ses marques Tvi, Plural, Tvi24, Radio comercial, Tviafrica, Portugal diario, Starfm, Maisfutebol et d’autres est un acteur majeur à Lisbonne et possède en plus la distribution de la Fox et de MGM dans le pays. Une cible parfaite pour Altice, convergence oblige.

Le 19 juin 2018 Altice a annoncé qu’il renonçait à l’opération face aux réserves de l’autorité de la concurrence portugaise. Mais la vraie raison pourrait être la trésorerie. Il aurait fallu débourser plus de 400M€ à un moment où le groupe cherche à se désendetter.

Le sport ultime planche de salut

Car le groupe a besoin d’argent. Il a renoncé à participer aux enchères pour la Ligue de football anglaise à partir de 2020. Il serait sur le point de se séparer d’Altice Studio au profit d’Orange. Un début de commencement de bout du tunnel pourrait être l’arrivée des matchs de football des Champions League et Europa League sur RMC Sport à l’été 2018. Altice en a acheté les droits pour trois ans pour la somme stupéfiante de 1.2 milliards€. Il va falloir maintenant rentabiliser cet achat faramineux.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This