Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
1er mai : des participants non identifiés taquinent Abel Mestre

6 mai 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | 1er mai : des participants non identifiés taquinent Abel Mestre

1er mai : des participants non identifiés taquinent Abel Mestre

6 mai 2013

Temps de lecture : < 1 minute

D’étranges autocollants étaient visibles le long du cortège emprunté par le Front National lors de son traditionnel rassemblement du 1er mai.

Sur ces stick­ers, col­lés sur les murs ou les voitures, on pou­vait lire le nom et l’adresse per­son­nelle d’Abel Mestre, jour­nal­iste au Monde en charge de « l’extrême droite », et de Car­o­line Fourest.

La Société des rédac­teurs du Monde (SRM) a dénon­cé dans un com­mu­niqué « ces pra­tiques, fréquentes à l’extrême droite », et s’est inquiété « des risques qu’elles font courir aux jour­nal­istes tenus d’assister aux ini­tia­tives du Front nation­al ». Natal­ie Nougayrède, la patronne du quo­ti­di­en du soir « s’élève solen­nelle­ment con­tre cette pra­tique » et « appelle les dirigeants du FN à con­damn­er sans réserve ces méth­odes ». Une con­damna­tion qui a été faite par Wallerand de Saint-Just, le tré­sori­er du FN, jugeant ces auto­col­lants « scan­daleux » et esti­mant que ces actions étaient « fait(e)s pour pour­rir les rela­tions du FN avec la presse ».

Le jour­nal a porté plainte con­tre X. Abel Mestre et Car­o­line Fourest sont bien con­nus des mil­i­tants du Front Nation­al pour leurs attaques récur­rentes con­tre ce qu’ils appel­lent « l’extrême droite ».

Lire les portraits de l’Ojim consacrés à Abel Mestre et Caroline Fourest.

Crédit pho­to : [email protected]

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés