Accueil | Actualités | Médias | Une pétition pour empêcher l’extradition de Julian Assange
Pub­lié le 13 mai 2019 | Éti­quettes :

Une pétition pour empêcher l’extradition de Julian Assange

Julian Assange dont nous commentions l’arrestation le 11 avril 2019 est menacé d’extradition vers les États-Unis directement depuis le Royaume-Uni (où il purge une peine de 50 semaines de prison pour avoir manqué à sa liberté conditionnelle) ou via la Suède. Une pétition est en cours à laquelle l’Observatoire s’associe. Le texte de la pétition, dont vous trouverez ci-après la traduction, est en anglais.

Texte de la pétition traduit de l’anglais

Julian Assange a été expulsé de force de son asile politique et arrêté. Il n’est plus dans l’enceinte de l’ambassade équatorienne mais dans une prison britannique. Julian Assange fait maintenant face à la perspective d’une extradition aux États-Unis pour avoir publié des faits découverts dans le cadre de son activité de journaliste, faits qui ont révélé des crimes de guerre et une corruption gouvernementale érigée en système. Voilà pourquoi exactement il avait demandé protection et accepté l’asile politique équatorien.

Julian Assange est un citoyen australien qui a été « arbitrairement » détenu pendant 8 ans et, plus récemment, a subi un an de torture sous la forme d’un confinement solitaire absolu. Il a été privé de la lumière du jour, de contact avec le monde extérieur et de soins de santé. Le bureau des droits de l’homme de l’ONU a indiqué le 5 février 2016, que la détention arbitraire d’Assange « devrait se terminer ».

Julian Assange est un journaliste international reconnu et respecté qui n’a jamais publié d’informations incorrectes.

Nous demandons respectueusement au Premier ministre et/ou au Ministre des affaires étrangères d’Australie d’intervenir et d’assurer à Julian Assange la libre possibilité d’un retour sûr chez lui en Australie ou dans un lieu que Julian Assange aurait choisi. Nous demandons aussi respectueusement au gouvernement australien d’user de son influence avec les nations amies, pour que le gouvernement australien s’assure qu’aucun ordre d’extradition ne soit appliqué à Julian Assange de la part des États-Unis, qui pourrait menacer sa liberté de mouvement et son existence même.

Pour signer la pétition : http://chng.it/JjcQzb5YbR

Voir aussi

Julian Assange

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This