Accueil | Actualités | Médias | Une nouvelle école d’initiation au journalisme, L’Institut Libre de Journalisme
Pub­lié le 8 septembre 2018 | Éti­quettes :

Une nouvelle école d’initiation au journalisme, L’Institut Libre de Journalisme

Au moment où 75% des français n’ont pas confiance dans les médias officiels, les 14 écoles de journalisme reconnues sont toutes dans un moule idéologique quasi identique comme nous le disent les étudiants que nous côtoyons à l'Observatoire.

Une même pensée conforme règne dans le corps enseignant comme chez la grande majorité des élèves. La création d’un Institut Libre de Journalisme constitue une initiative intéressante pour introduire un peu de pluralisme dans une profession largement (avec de brillantes exceptions) conformiste. La première promotion limitée à 10 élèves permettra à ceux ci d’avoir une première idée de leur futur métier, pour se diriger ensuite – mieux armés – vers une prépa ou un cursus classique. Nous reproduisons ci-dessous une partie du communiqué annonçant cette création. Les candidats ont encore quelques jours pour envoyer leur dossier.

L’Institut Libre de Journalisme part d’un constat :

Le journalisme est une voie trop longtemps délaissée par la jeunesse pourtant fière de son pays et de ses atouts : sentiment de ne pas être dans le moule, de penser trop différemment pour y réussir, peur de devoir se renier pour progresser, en somme de ne pas y trouver sa place. Heureusement, la nouvelle génération, consciente de l’importance de la transmission, aspire à réinvestir le champ journalistique. Un renouveau est possible à condition de se donner les moyens de faire naître des vocations et d’accompagner des profils de bonne volonté ayant le souci du bien commun.

Quelle est l’ambition de l’ILDJ ?

Dispenser une formation au journalisme ancrée dans le réel ; faciliter l’intégration de ses élèves dans les rédactions par l’accès à un réseau de journalistes ; susciter des vocations au journalisme.

Qu’enseigne l’ILDJ ?

Les techniques du journalisme (presse écrite, web, radio, vidéo) ; le fonctionnement des médias de l’intérieur.

Quel est le programme de la formation ?

Dispensée par des professionnels des médias, la formation s’étale sur 6 week-ends d’octobre 2018 à juin 2019 :

  • 1 week-end Découverte du monde du journalisme (multimédia)
    Modules : le métier de journaliste, fonctionnement des médias, panorama de la presse, techniques d’écritures journalistiques multimédias, entraînement média (Radio & TV).
  • 4 week-ends Techniques Journalistiques
  • 1 week-end Presse écrite
  • 1 week-end Radios, Web radios & Podcasts
  • 1 week-end Vidéos & Images
  • 1 week-end Web & Réseaux sociaux
  • 1 week-end en conditions de rédaction

Validation des acquis à travers un week-end d’exercices.

Quels sont les atouts de la formation ?

Une formation opérationnelle pour faciliter l’insertion professionnelle ; un nombre limité d’élèves (10 maximum) pour permettre une progression rapide ; une vingtaine de journalistes professionnels de la presse écrite nationale et régionale, du web, de la radio et de la télévision mobilisés pour proposer un suivi personnalisé ; un accès à un réseau de journalistes pour aider à se lancer dans le métier (stages, piges, contrats) ; une formation dispensée sur 6 week-ends pour être compatible avec une activité étudiante ou professionnelle ; un prix abordable (200 € les 6 week-ends) pour que les frais de scolarité ne soient pas un obstacle à la participation.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This