Accueil | Actualités | Médias | Un reporter d’ERTV malmené par la garde rapprochée de Besancenot
Pub­lié le 18 mai 2015 | Éti­quettes :

Un reporter d’ERTV malmené par la garde rapprochée de Besancenot

Le 12 mai au cinéma Mk2 Hautefeuille, dans le sixième arrondissement de Paris, était diffusé le film documentaire « On est vivants », réalisé par Carmen Castillo et traitant du militantisme de gauche.

Étaient présents plusieurs figures de l'extrême-gauche tels que Daniel Mermet, Edwy Plenel, Alain Krivine ou encore Olivier Besancenot. Interrogé par un reporter d'ERTV (Égalité & Réconciliation TV) à la sortie de la diffusion, l'ancien porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) s'est vite montré assez gêné par les questions de son interlocuteur.

Domination américaine, nationalisme sud-américain, Hugo Chavez... Besancenot a préféré s'esquiver au bout de quelques minutes pour aller rejoindre sa garde rapprochée et leur glisser quelques mots.

La suite ? Le reporter d'ERTV, qui n'avait fait que poser des questions sans agressivité, a été éloigné manu militari du cinéma par les gros bras de l'ancien candidat à la présidentielle, avant d'être menacé et même d'encaisser un coup de casque par le « chauffeur » de Besancenot.

Quant à ce dernier, il est resté sagement en marge de la scène, laissant son garde du corps « montrer (au) reporter la conception du dialogue et du débat démocratique émanant du groupuscule trotskiste », note ER.

Une plainte a été déposée contre l'agresseur. La vidéo sera là pour appuyer son témoignage.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This