Un reporter d’ERTV séquestré et frappé par l’imprimeur du PS ?

Mardi 24 novembre, Vincent Lapierre, reporter pour la télévision d’Égalité et Réconciliation (ERTV) et connu pour ses reportages souvent risqué au cœur des manifestations de gauche, aurait été séquestré et frappé par l’imprimeur du Parti Socialiste, annonce le site Égalité & Réconciliation.

Le jeune journaliste s’était rendu dans les locaux d’Ivan Ginioux, imprimeur du Parti Socialiste, pour un entretien dans le cadre des élections régionales. Accepté dans un premier temps par M. Ginioux, l’entretien a cependant rapidement mal tourné, probablement lorsqu’il a compris à qui il donnait un entretien.

« Vincent Lapierre et son assistante ont été séquestrés par plusieurs individus, dont M. Ginioux », rapporte ER. Et de poursuivre : « Ceux-ci, qui souhaitaient visiblement empêcher notre journaliste de connaître les véritables liens entre le Parti socialiste et l’imprimeur dans le cadre des Régionales, l’ont ensuite frappé en essayant de lui soutirer des informations sur ses employeurs. »

À la demande de Me Drici, avocat de l’association dirigée par Alain Soral, la police est alors intervenue pour libérer Vincent Lapierre. Une plainte a d’ores et déjà été déposée.