Accueil | Actualités | Médias | Un élu des Hauts-de-Seine attaque Yann Moix en diffamation
Pub­lié le 6 janvier 2016 | Éti­quettes : , ,

Un élu des Hauts-de-Seine attaque Yann Moix en diffamation

Mauvais joueur, Arash Derambarsh ? Après son vif débat avec Yann Moix sur le plateau d'« On n'est pas couché » sur France 2, l'auteur du « Manifeste contre le gaspillage » a décidé de poursuivre la joute devant les tribunaux.

Samedi 2 janvier 2016, aux côtés de Mathieu Kassovitz dans une émission enregistrée le 12 novembre dernier (et reportée à cause des attentats), ce conseiller municipal de Courbevoie s'est confronté au chroniqueur de Laurent Ruquier, qui l'accusait d'avoir « récupéré une cause incritiquable » (le gaspillage) pour en faire profiter son propre ego. Et Moix de comparer Derambarsh à Mickaël Vendetta ou encore à Christophe Rocancourt, le fameux « escroc des stars »…

« Je ne peux pas accepter d'être comparé de près ou de loin à un homme condamné pour abus de faiblesse. Je suis un élu de la République et je m'apprête à intégrer l'École de formation du barreau de Paris. Cette comparaison peut me porter préjudice », a-t-il déclaré au Figaro.

Ainsi, l'élu des Hauts-de-Seine a-t-il saisi la 17ème chambre du tribunal de grande instance de Paris pour « diffamation à caractère aggravant »…

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux