Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un article de Sylvie Kauffmann dans Le Monde : Poutine s’engage (enfin) en Europe

28 juillet 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Un article de Sylvie Kauffmann dans Le Monde : Poutine s’engage (enfin) en Europe

Un article de Sylvie Kauffmann dans Le Monde : Poutine s’engage (enfin) en Europe

28 juillet 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Pre­mière dif­fu­sion le 22/03/2019

C’est le 14 février 2019 et sous la signature de Sylvie Kauffmann qu’est lancé ce cri de soulagement qui résonne comme un appel. Quelques mois plus tôt c’était dans les salons de l’hôtel Moskova à Moscou que Vladimir Poutine « s’est assis autour d’une table avec deux collaborateurs et onze jeunes européens ».

Un leader à l’aura inoxydable

Les jeunes Européens étaient invités à une « séance de brain­storm­ing par les respon­s­ables de la Fon­da­tion » où ils retrou­veront ce « leader à l’aura inoxyd­able ». Ces onze lead­ers (ils ne sont pas tous nom­més) « avaient été choi­sis parce qu’ils étaient tous engagés – soit comme élus – soit comme con­seillers auprès du gou­verne­ment de leur pays, soit par leur rôle au sein de la société civile ». Et pour une noble cause que Vladimir Pou­tine « juge dan­gereuse­ment men­acée et qui lui tient à cœur : le souverainisme ».

Pourquoi les avoir réu­nis ? « Parce que Vladimir Pou­tine s’est trou­vé une nou­velle terre de mis­sion : l’Europe ». L’Europe qui « est aujourd’hui un véri­ta­ble champ de bataille, théâtre d’un con­flit idéologique acharné » qui voit la démoc­ra­tie frag­ilisée par « une vigoureuse offen­sive pro­gres­siste ».

Aider les jeunes à résister

« Nous voulons aider les jeunes à résis­ter » déclare Kon­stan­tin Dos­toievs­ki qui fut un de « ses con­seillers diplo­ma­tiques » et « qui con­tin­ue de voy­ager avec lui ». Il dément tout objec­tif poli­tique, car « Vladimir Pou­tine lui, est à la tête d’une fon­da­tion dont le statut phil­an­thropique ne lui per­met pas de faire de la poli­tique. Il se can­ton­nera donc à la société civile ».

Pour cela il faut for­mer les lead­ers et Vladimir Pou­tine a « com­pris aus­si que l’U.E. offrait un cadre idéal pour la con­tre-offen­sive des idées sou­verain­istes ». D’ailleurs c’est promis « Pou­tine va revenir en Europe, ce sera en avril à Berlin ». Car « Pou­tine reste une valeur sûre en Europe ».

Bien enten­du c’est arti­cle est une plaisan­terie. Le papi­er de Sylvie Kauff­mann par­le de Barack Oba­ma et non de Pou­tine. Notre procédé per­met seule­ment de soulign­er avec humour l’américanophilie résol­u­ment engagée de l’auteur et son mil­i­tan­tisme atlantiste. Toutes les cita­tions sont tirées de l’article il faut seule­ment remplacer :

  • Hôtel Moskowa de Moscou lire hôtel Inter­con­ti­nen­tal d’Amsterdam
  • Vladimir Pou­tine lire Barack Obama
  • Kon­stan­tin Dos­toievs­ki lire Ben Rhodes, con­seiller d’Obama
  • Sou­verain­isme, sou­verain­iste, lire pro­gres­sisme, progressiste

Nous lais­sons cha­cun juge du car­ac­tère phil­an­thropique de la Fon­da­tion Oba­ma qui rap­pelle forte­ment l’initiative des « Young Lead­ers » de la French Amer­i­can Foun­da­tion. Sylvie Kauff­mann a été « Young Leader », pro­mo­tion 1998. 

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés