Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un appel des journalistes du monde entier en faveur de Julian Assange

9 décembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Un appel des journalistes du monde entier en faveur de Julian Assange

Un appel des journalistes du monde entier en faveur de Julian Assange

Accueil | Veille médias | Un appel des journalistes du monde entier en faveur de Julian Assange

Un appel des journalistes du monde entier en faveur de Julian Assange

9 décembre 2019

Initié le 6 décembre 2019, par deux journalistes suisses Serena Tinari et Catherine Riva, l’appel des journalistes en faveur de Julian Assange a déjà recueilli des signatures prestigieuses, dont celle de Noam Chomsky. Nous nous y joignons et invitons tous les professionnels du métier à faire de même. L’appel est réservé aux journalistes et aux métiers qui en sont proches, éditeurs, critiques, observateurs.

Chers amis et collègues,

Julian Assange, édi­teur de Wik­ileaks, a été inculpé en ver­tu de la loi améri­caine sur l’espionnage pour avoir divul­gué des jour­naux de guerre d’Afghanistan et d’Irak ain­si que des cor­re­spon­dances d’ambassades améri­caines. Il s’agit de doc­u­ments de la plus haute impor­tance que nom­bre de jour­nal­istes de par le monde ont relayé et con­tribué à faire connaître.

Cette incul­pa­tion crée un précé­dent extrême­ment dan­gereux pour les jour­nal­istes, les médias et la lib­erté de la presse. Nous ne pou­vons rester silen­cieux face à cette menace.

Nous invi­tons tous les jour­nal­istes et tous les pro­fes­sion­nels appar­en­tés à join­dre leur voix à cet appel mon­di­al pour la défense de Julian Assange. Veuillez lire la déc­la­ra­tion ci-dessous, qui explique pourquoi nous ne pou­vons nous taire.

Cette déc­la­ra­tion com­prend une cita­tion du Rap­por­teur spé­cial des Nations Unies sur la tor­ture, Nils Melz­er, qui a enquêté sur cette affaire: «J’ai finale­ment com­pris que j’avais été aveuglé par la pro­pa­gande et qu’on avait sys­té­ma­tique­ment calom­nié Assange afin de détourn­er l’attention du pub­lic des crimes qu’il avait révélés. Une fois déshu­man­isé par l’isolement, le dén­i­gre­ment et la honte, exacte­ment comme les sor­cières que l’on brûlait sur le bûch­er, il était aisé de le priv­er de ses droits fon­da­men­taux sans soulever l’indignation du monde entier. C’est ain­si qu’un précé­dent juridique est en train de se créer, par l’arrière-boutique de notre pro­pre com­plai­sance, qui pour­ra et qui sera iden­tique­ment appliqué à l’avenir aux révéla­tions du Guardian, du New York Times et d’ABC News.»

Le texte de l’Appel en français en cli­quant sur le lien.

L’appel en langue anglaise speak-up-for-assange.org/

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés