Accueil | Actualités | Médias | TF1, le pape et Claire Chazal
Pub­lié le 24 septembre 2012 | Éti­quettes : ,

TF1, le pape et Claire Chazal

Dans notre rubrique « médias réseaux » du 24 septembre nous vous faisions part (journal de TF1 de 13h du 23/09 de Claire Chazal) d’une déformation des propos de Benoît XVI sur le mariage homosexuel. Un de nos adhérents a écrit à TF1 le soir même à 21h à TF1 pour demander des explications. Voici la réponse :

TF1, le pape et Claire Chazal

Cliquez pour agrandir

Notre adhérent a cliqué sur le lien pour obtenir

Page web introuvable - TF1

Cliquez pour agrandir

Première remarque : l’adresse html de TF1 était mal saisie. En la rectifiant nous obtenions le texte suivant :

Les propos de Claire Chazal étaient précis et ne galvaudaient pas les phrases de Benoît XVI . Vendredi, à Castel Gandolfo devant les évêques français, le pape a défendu,comme l'a dit Claire, la famille traditionnelle basée sur le mariage d'un homme et d'une femme, en encourageant les évêques présents, à lutter pour sa protection , un combat « qui n'est pas rétrograde » a-t-il ajouté... Il faut bien reconnaître que le texte écrit, qui a été diffusé dans le journal n'est pas d'une exactitude exemplaire...même si celui-ci ne déformait pas la position de Benoît XVI. Le pape s'est adressé à une trentaine d'évêques de l'ouest de la France, sans citer nommément le mariage homosexuel mais en se référant clairement au projet de loi sur cette union et au débat qu'il suscite dans notre pays....

Analyse : il faut relire au moins deux fois attentivement cette réponse pour la comprendre tant elle est alambiquée.

TF1 reconnaît bien que : « le texte écrit, qui a été diffusé dans le journal n'est pas d'une exactitude exemplaire... ». Traduction : le texte diffusé était tout simplement faux. Pourquoi ne pas le reconnaître ? Et surtout pourquoi ne pas corriger ensuite ? A suivre.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.