Accueil | Actualités | Médias | Télé Lyon Métropole : réorganisation en vue
Pub­lié le 29 novembre 2012 | Éti­quettes :

Télé Lyon Métropole : réorganisation en vue

Confrontée à de graves difficultés financières, la télévision locale lyonnaise a été placée en procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Lyon, mardi 27 novembre 2012.

Télé Lyon Métropole (TLM) est à ce jour détenue par une quinzaine d’actionnaires, dont le Crédit Agricole Centre-Est, l’Institut Mérieux et son propre PDG, Jean-Pierre Vacher.

De son côté, Jean-Michel Aulas, président du club de football L’Olympique lyonnais, s’est dit la semaine dernière « intéressé par un rapprochement » et a indiqué avoir été « contacté par les actionnaires » de la télévision locale. À noter que Jean-Michel Aulas possède déjà une petite télévision dédié à son club de foot (OL TV) et qu’il avait déjà été candidat pour la reprise de TLM en 2010.

Si la chaîne est confrontée à la crise du marché publicitaire, elle possède en revanche certains atouts et « sur ses propres modes de distribution, jouit d’une position locale et de proximité intéressante», a estimé le président de l’OL.

La chaîne emploie actuellement 30 personnes, dont une douzaine de journalistes.

« Je pense qu'il y a un intérêt [à ce rapprochement] pour TLM car il y a une structure performante sur OL TV qui a trouvé les moyens de son développement avec notamment la signature avec des opérateurs, dont Canal +, pour diffuser des émissions sur l'ensemble des modes de distribution », a également déclaré Jean-Michel Aulas.

Une nouvelle chaîne de télévision locale adossée au club de football va-t-elle bientôt voir le jour ?

Crédit photo : capture d'écran www.tlm.fr

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This