Accueil | Actualités | Médias | Télé Lyon Métropole : réorganisation en vue
Pub­lié le 29 novembre 2012 | Éti­quettes :

Télé Lyon Métropole : réorganisation en vue

Confrontée à de graves difficultés financières, la télévision locale lyonnaise a été placée en procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Lyon, mardi 27 novembre 2012.

Télé Lyon Métropole (TLM) est à ce jour détenue par une quinzaine d’actionnaires, dont le Crédit Agricole Centre-Est, l’Institut Mérieux et son propre PDG, Jean-Pierre Vacher.

De son côté, Jean-Michel Aulas, président du club de football L’Olympique lyonnais, s’est dit la semaine dernière « intéressé par un rapprochement » et a indiqué avoir été « contacté par les actionnaires » de la télévision locale. À noter que Jean-Michel Aulas possède déjà une petite télévision dédié à son club de foot (OL TV) et qu’il avait déjà été candidat pour la reprise de TLM en 2010.

Si la chaîne est confrontée à la crise du marché publicitaire, elle possède en revanche certains atouts et « sur ses propres modes de distribution, jouit d’une position locale et de proximité intéressante», a estimé le président de l’OL.

La chaîne emploie actuellement 30 personnes, dont une douzaine de journalistes.

« Je pense qu'il y a un intérêt [à ce rapprochement] pour TLM car il y a une structure performante sur OL TV qui a trouvé les moyens de son développement avec notamment la signature avec des opérateurs, dont Canal +, pour diffuser des émissions sur l'ensemble des modes de distribution », a également déclaré Jean-Michel Aulas.

Une nouvelle chaîne de télévision locale adossée au club de football va-t-elle bientôt voir le jour ?

Crédit photo : capture d'écran www.tlm.fr

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This