Accueil | Actualités | Médias | SOS Homophobie dépose une plainte contre Minute
Pub­lié le 11 octobre 2012 | Éti­quettes : , , , , , ,

SOS Homophobie dépose une plainte contre Minute

Le portail communautaire gay Yagg.com annonce jeudi que SOS Homophobie a déposé une plainte contre Minute devant le tribunal correctionnel de Paris lundi 8 octobre dernier.

L'association communautaire homosexuelle que préside Elizabeth Ronzier n'a pas apprécié du tout la une de l'hebdomadaire du 11 juillet de cette année qui titrait « Bientôt: ils vont pouvoir s'enfiler… la bague au doigt » et sous-titrait : « Sida: Malgré les risques, ils vont vous donner leur sang» et «Bourrage de crâne: le mariage homo enseigné à vos enfants ».

Le visuel (caricatural) utilisé par Minute a aussi énervé SOS Homophobie, bien que pris durant une gay pride (cf. supra).

Pour l'organisation subventionnée par la Ville de Paris, « la liberté d’expression et la liberté de la presse cessent où commence le droit à la dignité et au respect d’autrui. SOS homophobie demande aujourd’hui à la justice de reconnaître le caractère injurieux et incitant à la haine de cette publication ».

En juillet, elle avait annoncé réfléchir à des poursuites contre Minute, accusant la publication de faire « des amalgames entre l'homosexualité et la zoophilie, entre l'homosexualité et le sida ». Elle aura finalement attendu que la prescription (de 3 mois) approche, pour tenter une action judiciaire.

Contacté par l'Observatoire des journalistes et de l'information médiatique, Patrick Cousteau, assure que Minute, dont il est rédacteur en chef, « n'a jamais attaqué les homosexuels dont beaucoup vivent normalement ».

« On s'en est pris au lobby gay qui essaye de déstructurer la société », explique-t-il avant de nous renvoyer vers des articles de Libération et du Figaro, « réservés eux aussi, voire hostiles à la possibilité de donner son sang pour les homosexuels ».

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This