Accueil | Actualités | Médias | SOS Homophobie dépose une plainte contre Minute
Pub­lié le 11 octobre 2012 | Éti­quettes : , , , , , ,

SOS Homophobie dépose une plainte contre Minute

Le portail communautaire gay Yagg.com annonce jeudi que SOS Homophobie a déposé une plainte contre Minute devant le tribunal correctionnel de Paris lundi 8 octobre dernier.

L'association communautaire homosexuelle que préside Elizabeth Ronzier n'a pas apprécié du tout la une de l'hebdomadaire du 11 juillet de cette année qui titrait « Bientôt: ils vont pouvoir s'enfiler… la bague au doigt » et sous-titrait : « Sida: Malgré les risques, ils vont vous donner leur sang» et «Bourrage de crâne: le mariage homo enseigné à vos enfants ».

Le visuel (caricatural) utilisé par Minute a aussi énervé SOS Homophobie, bien que pris durant une gay pride (cf. supra).

Pour l'organisation subventionnée par la Ville de Paris, « la liberté d’expression et la liberté de la presse cessent où commence le droit à la dignité et au respect d’autrui. SOS homophobie demande aujourd’hui à la justice de reconnaître le caractère injurieux et incitant à la haine de cette publication ».

En juillet, elle avait annoncé réfléchir à des poursuites contre Minute, accusant la publication de faire « des amalgames entre l'homosexualité et la zoophilie, entre l'homosexualité et le sida ». Elle aura finalement attendu que la prescription (de 3 mois) approche, pour tenter une action judiciaire.

Contacté par l'Observatoire des journalistes et de l'information médiatique, Patrick Cousteau, assure que Minute, dont il est rédacteur en chef, « n'a jamais attaqué les homosexuels dont beaucoup vivent normalement ».

« On s'en est pris au lobby gay qui essaye de déstructurer la société », explique-t-il avant de nous renvoyer vers des articles de Libération et du Figaro, « réservés eux aussi, voire hostiles à la possibilité de donner son sang pour les homosexuels ».

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux