Accueil | Actualités | Médias | Rossia Segodnia : une jeune journaliste nommée rédactrice en chef
Pub­lié le 5 janvier 2014 | Éti­quettes : ,

Rossia Segodnia : une jeune journaliste nommée rédactrice en chef

C'est une jeune journaliste, Margarita Simonian, 33 ans, qui vient d'être nommée à la tête de la rédaction de Rossia Segodnia, la nouvelle agence de presse publique russe.

Son directeur, Dmitri Kisselev, a justifié son choix par la « réputation de brillante journaliste » ainsi que les « compétences de gestion moderne » de celle-ci. Mme Simonian, également rédactrice en chef de RT (auparavant Russia Today) et connue pour sa défense sans réserve de la chaîne, y conservera son poste en plus de cette nouvelle nomination.

La nouvelle agence Rossia Segodnia doit englober la principale agence de presse publique russe, Ria Novosti, et la radio internationale Golos Rossii (La Voix de la Russie). Elle émet en 31 langues. Et les médias français de s'interroger sur l'indépendance de celle-ci, tout en pointant « sa couverture parfois biaisée de certains événements ».

Quant à l’indépendance de l’audiovisuel public français et de la presse subventionnée, et sa manière de couvrir l’actualité, nul questionnement de nos journalistes qui ont décidément pris l’habitude de réserver leur leçon de morale aux autres. Les affaires Méric, Merah et Dekhar auraient pourtant pu être à l’origine d’une belle réflexion sur les dérives d’un journalisme qui semble parfois n’être plus qu’un simple faire-valoir de la pensée dominante.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This