Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Bobards d’Or 2013 : et le gagnant est…
Bobards d’Or 2013 : et le gagnant est…

21 mars 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Bobards d’Or 2013 : et le gagnant est…

Bobards d’Or 2013 : et le gagnant est…

Bobards d’Or 2013 : et le gagnant est…

La 4ème cérémonie des Bobards d’Or, organisée par l’Institut Polémia, s’est déroulée ce mardi 19 mars en présence d’une assistance de 250 personnes qui, dans une ambiance joyeuse, ont voté pour les plus grands bobards de l’année écoulée, après une première sélection opérée au préalable par les internautes. Verdict.

Le Bobard d’Or 2013 est attribué à « l’expert » Philippe Manière

Le Bobard d’Or 2013 est attribué à « l’expert » Philippe Manière

Le Bobard d’Or 2013 est attribué à « l’expert » Philippe Manière « pour le bobard pro­fes­so­ral, pour avoir osé affirmer de manière péremp­toire : “Nos flux migra­toires en France sont extrême­ment ténus” alors qu’il entre en France de l’ordre de 200 000 étrangers sup­plé­men­taires par an ».

Le Bobard d’Argent a été attribué au jour­nal­iste de Ouest-France, et cor­re­spon­dant du Monde, Serge Le Luy­er pour avoir, rela­tant un fait divers, changé le prénom d’un col­légien meur­tri­er, de Souley­mane en Vladimir. « Ou l’art de faire d’une pierre deux coups : on cache l’origine musul­mane du meur­tri­er, on dia­bolise le prénom du « méchant » prési­dent Poutine. »

Le Bobard de Bronze revient à Jean-Jacques Bour­din (BFMTV/RMC) pour avoir dit que l’immigration était plus impor­tante en 1931 qu’aujourd’hui, com­para­nt les Ital­iens aux Algériens.

Le jury a remis un Prix Spé­cial, « Mou­ton d’Or » à « l’ensemble des médias » pour leur traite­ment de l’affaire Mohamed Mer­ah. « Présen­té avant sa décou­verte par la police comme “blanc, blond, aux yeux bleu”, puis après sa neu­tral­i­sa­tion comme un “Français de Toulouse, un gen­til garçon, au vis­age d’ange”. »

Enfin, prix excep­tion­nel lié à l’actualité brûlante, Patrick Cohen a reçu une « Muselière d’Or » pour avoir reproché à Frédéric Tad­deï (« Ce soir (ou jamais !) ») d’inviter des « cerveaux malades » et avoir répon­du « non » à la ques­tion : « on peut quand même penser ce qu’on veut ? »

Une céré­monie bien gar­nie et bien représen­ta­tive des préoc­cu­pa­tions du moment et de l’orientation prise par les médias. La Fon­da­tion Polémia nous donne ren­dez-vous l’année prochaine !

Crédit pho­to : Bobards d’Or / Polémia

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.

Stéphane Simon

Le pro­duc­teur de Thier­ry Ardis­son n’est pas à une con­tra­dic­tion près : s’at­ti­rant les foudres de la droite sou­verain­iste lors de l’ère trans­gres­sive et imper­ti­nente des années 90, il s’arrange pour qu’elle lui mange dans la main trente ans plus tard.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.