Accueil | Actualités | Médias | Grand remplacement des journalistes, votre présentateur de télévision est maintenant virtuel
Pub­lié le 27 novembre 2018 | Éti­quettes : , ,

Grand remplacement des journalistes, votre présentateur de télévision est maintenant virtuel

Vous aviez peut-être entendu parler des logiciels robots qui rédigent des dépêches à la place des journalistes à l’aide de la fameuse intelligence artificielle. Pour le moment ce type de rédaction est limité à la météo, les résultats sportifs et les cours de la bourse, mais il est appelé à se développer. Vous connaissiez les « fermes de contenus » dont nous vous parlions déjà il y a six ans. Des pools où des pigistes à domicile alignent des feuillets au kilomètre pour un salaire de misère remplaçant de vrais journalistes. Le "grand remplacement" s’applique aussi maintenant aux présentateurs de télévision.

Xinhua + Sogou + Tencent sont dans un bateau

Xinhua c’est l’agence de presse chinoise (leur AFP), contrôlée par le parti communiste chinois. Tencent (message galopant en mandarin) fondé en 1998, est un des premiers intervenants chinois sur Internet. Avec sa messagerie instantanée Wechat, son réseau Tencent QQ et d’innombrables sites de jeux, sa valeur en bourse a dépassé 500 milliards de dollars en 2017. Sogou (filiale de Tencent) est un des premiers moteurs de recherche chinois. Ensemble ils ont créé le premier présentateur virtuel.

Zhang Zao artificiel

Modelé sur un présentateur réel (Zhang Zao), le présentateur virtuel, strict costume gris, cravate à pois, fines lunettes, s’exprime trente secondes en mandarin ou en anglais. Même si la posture est légèrement rigide, le commentateur pourrait passer pour un journaliste débutant un peu crispé, l’illusion est déconcertante. L’expression des yeux, certains mouvements du visage sont proches du réel.

Xinhua précise que ce premier modèle sera amélioré et qu’il sera utilisé sur les réseaux sociaux pour de courtes informations de dernière minute. Nous avions déjà connu les présentatrices au décolleté (très) avantageux en Albanie, les prochaines pourraient être issues de l’intelligence artificielle.

Photo : capture d'écran vidéo New China TV

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

8% récolté
Nous avons récolté 155,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux