Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pluralité : la curieuse conception des médias belges

27 octobre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pluralité : la curieuse conception des médias belges

Pluralité : la curieuse conception des médias belges

Pendant qu’en France, la polémique ne désenfle pas sur le refus de Marine Le Pen de se rendre à l’émission « Des Paroles et des actes » sur France 2, la Belgique, quant à elle, a déjà tranché la question depuis longtemps.

Chez nos voisins wal­lons, la télévi­sion, publique comme privée, ne donne tout sim­ple­ment pas la parole à ce qui est con­sid­éré comme « l’ex­trême-droite » ! À Pub­lic Sénat, Dominique d’Olne, chef des rédac­tions radio et directeur de l’in­for­ma­tion de la RTBF, a expliqué qu’il con­sid­ère que le Front Nation­al « ren­tre dans cette caté­gorie des par­tis qui prô­nent des valeurs non démoc­ra­tiques ».

Mais qu’est-ce que des « valeurs non démoc­ra­tiques » ? Pour M. d’Olne, « les notions de racisme et de xéno­pho­bie sont pour­suiv­ies par des lois spé­ci­fiques en Bel­gique. Par exem­ple, des par­tis qui prô­nent la dis­crim­i­na­tion à l’é­gard de per­son­nes d’o­rig­ine étrangère sont sous le coup de cette lég­is­la­tion, donc sont con­sid­érées comme prô­nant des valeurs non démoc­ra­tiques. » Ain­si, « nous n’in­vi­tons pas [ces par­tis] dans nos débats, nous ne les inter­viewons pas en direct, nous ne leur don­nons pas non plus de tri­bunes pré-élec­torales. Par con­tre, nous sommes jour­nal­istes, donc nous ne nous inter­dis­ons pas de faire des reportages sur eux ou de faire des inter­views en dif­férées », explique-t-il.

En Wal­lonie, depuis la loi « pacte cul­turel » pro­mul­guée en 1973, un « cor­don san­i­taire » a été établi autour des par­tis jugés non démoc­ra­tiques. « Nous nous sommes ren­du compte qu’à force de don­ner de la vis­i­bil­ité à ces par­tis, on arrivait à leur ren­force­ment sur la scène poli­tique », con­state Dominique d’Olne.

Reste à savoir si le fait de ne pas don­ner la parole à des par­tis se présen­tant en toute légal­ité aux élec­tions, et ce en rai­son de juge­ments de valeurs tout à fait sub­jec­tifs, fait par­tie des « valeurs démoc­ra­tiques » pro­mues par la RTBF…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.