Accueil | Actualités | Médias | Pluralité de la presse : Bergé, Niel et Pigasse rachètent L’Obs à 100 %
Pub­lié le 10 septembre 2015 | Éti­quettes : , ,

Pluralité de la presse : Bergé, Niel et Pigasse rachètent L’Obs à 100 %

En juin 2014, Claude Perdriel avait déjà cédé, pour 13,4 millions d'euros, les deux tiers de L'Obs aux actionnaires du Monde. Désormais, ces derniers vont devenir propriétaires à 100 % du premier hebdomadaire français.

Ce lundi, le trio Bergé-Niel-Pigasse a en effet annoncé à la Société éditrice du quotidien du soir (SEM) « son projet de reprise par la SEM des parts de la société du Nouvel Observateur ». « Au terme de cette opération, la SEM verrait sa participation au capital du Nouvel Observateur passer de 2% à 36,6%, le solde restant détenu par la société Le Monde Libre », ont-ils ajouté.

Ainsi, le triumvirat « BNP » contrôlera L'Obs, premier magazine français d'actualité avec 460 780 exemplaires vendus en moyenne en 2014. Un titre qui, malgré sa position dominante et ses 420 000 abonnés, reste lourdement déficitaire.

Quant à Claude Perdriel, à 80 ans, il détient encore Challenges, Sciences et Avenir, ainsi que 50% du groupe Sophia Publications (mensuels Historia, L’Histoire, La Recherche et Le Magazine littéraire).

Voir nos infographies du groupe Le Monde, de Matthieu Pigasse, de Pierre Bergé et de Xavier Niel

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This