Accueil | Actualités | Médias | Pigasse et Niel investissent dans le pure player Les Jours
Pub­lié le 11 avril 2016 | Éti­quettes : , ,

Pigasse et Niel investissent dans le pure player Les Jours

Ne manquant jamais une occasion d'étendre leur emprise médiatique, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, tout deux co-actionnaires du Monde, ont participé à la levée de fonds organisée par le « pure player » Les Jours.

Mercredi 6 avril, après sa première levée de fonds, le site lancé en février 2016 par des anciens de Libération, et qui revendique 5 000 abonnés, a annoncé qu'il était parvenu à convaincre de nombreux actionnaires. Parmi eux, Xavier Niel, co-propriétaire du Monde et de L'Obs (aux côtés de Matthieu Pigasse et Pierre Bergé) et fondateur de Free, qui a investi à hauteur de 3,47 %.

Matthieu Pigasse figure également sur la liste, entré au capital à hauteur de 0,99 %. En plus de sa participation au trio BNP au Monde et à L'Obs, il est, via sa société Les Nouvelles éditions indépendantes, actionnaire des Inrockuptibles, de Radio Nova ou encore, depuis tout récemment, de Vice France. D'autres noms apparaissent : celui de Marc-Olivier Fogiel (1,24 %), d'Olivier Legrain, d'Hervé Chabalier, de Jean-François Guichard ou encore de Pierre-Antoine Capton. Rien d'étonnant pour ce dernier, lui qui s'est associé, fin 2015, à Niel et Pigasse pour lancer un fonds d'investissement, Media One, destiné à investir (encore) « plusieurs milliards » dans les médias européens.

« De quoi remettre en cause l'indépendance du site, érigée en valeur suprême lors du Kiss Kiss Bank Bank organisé par le site en juillet 2015, qui avait permis au site de récolter 80 175 euros ? », s'interroge Arrêt sur images ? Pas du tout, répondent Les Jours, qui tiennent à préciser que « ces actionnaires sont minoritaires au capital des Jours qui reste détenu à 89,24% par ses cofondateurs ».

De plus, l'objectif reste toujours, à terme, de « vivre de ses lecteurs parce que l'abonnement est le seul modèle économique à avoir fait ses preuves sur internet ». Ainsi, cette levée de fonds ne serait qu'une première étape avant une prochaine « campagne d’investissement participatif – on dit "equity crowdfunding" – auprès d’Anaxago qui permet à qui le souhaite, à partir de 1 000 euros, de devenir actionnaire des Jours ».

« Nous sommes d’ailleurs le premier média à ouvrir de cette manière notre capital », concluent Les Jours.

Voir nos infographies de Xavier Niel et de Matthieu Pigasse

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This