Accueil | Actualités | Médias | Niel, Pigasse et Capton veulent étendre leur empire médiatique
Pub­lié le 7 octobre 2015 | Éti­quettes : , , ,

Niel, Pigasse et Capton veulent étendre leur empire médiatique

Voilà qui ne va rien arranger au manque cruel de pluralité dans la presse. Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Pierre-Antoine Capton (photo) ont décidé de s'associer pour créer un fonds d'investissement ayant pour unique but de racheter des médias, révèle Le Figaro.

Baptisé « Media One », ce fonds de 300 à 500 millions d'euros sera dirigé par Capton. Se décrivant comme « le premier des producteurs indépendants en France », Pierre-Antoine Capton est le dirigeant de Troisième œil, une société de production qui produit notamment « C à vous » (France 5), « Les Carnets de Julie » (France 3), « Zemmour & Naulleau » (Paris Première), « Ça balance à Paris » (Paris Première) et d'autres émissions de la TNT.

Quant à Xavier Niel et Matthieu Pigasse, ils possèdent déjà le groupe Le Monde (Le Monde, Télérama, Courrier International...) mais aussi L'Obs, récemment racheté intégralement à Claude Perdriel. De son côté, Matthieu Pigasse est également le propriétaire des Inrockuptibles depuis 2009 et de Radio Nova depuis mai 2015.

De plus en plus, les médias français se concentrent sous différentes tutelles financières, à l'image du trio BNP (Bergé-Niel-Pigasse) mais aussi du milliardaire israélien Patrick Drahi (Libération, L'Express, NextRadioTV, I24news) ou encore du groupe Bolloré (groupe Canal+, Direct Matin). Un pas de plus vers la pluralité.

Voir nos infographies de Matthieu Pigasse, Patrick Drahi et de Xavier Niel

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This