Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Minute : Taubira dramatise, l’hebdo satisfait du buzz
Publié le 

15 novembre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Minute : Taubira dramatise, l’hebdo satisfait du buzz

Minute : Taubira dramatise, l’hebdo satisfait du buzz

Invitée pour s’exprimer sur la une de Minute qui a provoqué le scandale dans le journal télévisé de 20h de France 2, la ministre de la Justice Christiane Taubira a jugé, au cours d’un entretien plus que complaisant, que la une de l’hebdomadaire satirique de mercredi est « d’une extrême violence » et « dénie (son) appartenance à l’espèce humaine ». Rien que ça !

Mer­cre­di, le par­quet de Paris a ouvert une enquête pour injure publique à car­ac­tère racial, après que Jean-Marc Ayrault a saisi le pro­cureur de la République, jugeant « révoltante » la fameuse une. L’en­quête a été con­fiée à la brigade de répres­sion de la délin­quance con­tre la per­son­ne (BRDP) de la police judi­ci­aire parisi­enne. « Je voudrais d’abord dire ma sol­i­dar­ité totale, ami­cale et frater­nelle à Chris­tiane Taubi­ra », a déclaré le Pre­mier min­istre lors de la séance des ques­tions d’ac­tu­al­ité à l’Assem­blée nationale. « Ce matin, avec cette une lam­en­ta­ble, une paru­tion comme celle-là, ce n’est pas de l’in­for­ma­tion, c’est une infrac­tion qui appelle une sanc­tion », a‑t-il ajouté :

Coup médiatique

Comme SOS Racisme la veille, le MRAP a annon­cé qu’il allait dépos­er une plainte pour injure raciste et provo­ca­tion à la haine raciste con­tre l’heb­do­madaire.

Au sein de sa rédac­tion, on se réjouit du coup médi­a­tique : « vu le prix du spot pub­lic­i­taire, la polémique nous arrange bien », con­fie un col­lab­o­ra­teur. Aux Inrocks, un jour­nal­iste de Minute explique la genèse de cette une : « Durant le week-end, nous n’avions pas vrai­ment d’idées de cou­ver­ture. On pen­sait faire notre une sur la guerre de 14–18 et puis finale­ment, l’un d’entre nous a pro­posé cette blague de comp­toir sur Taubi­ra. Ça a fait mar­rer tout le monde, on a alors décidé de la faire. » Quant aux actions judi­ci­aires, elles ne le sur­pren­nent pas : « On se doutait que SOS Racisme porterait plainte, mais nous avons prévu le coup du point de vue judi­ci­aire. Nous sommes dif­fi­cile­ment con­damnables.

I doing above ideo­path­ic gener­ic via­gra wrin­kles Rogaine the thats while.

»

Inter­rogé par l’AFP, Jean-Marie Moli­tor, le pro­prié­taire et directeur de la pub­li­ca­tion de l’heb­do­madaire, explique : « Nous ne sommes pas du tout racistes, cette une est de mau­vais goût mais c’est de la satire, ce n’est pas un délit ». « Nous assumons cette une, il n’y a rien à regret­ter. c’est un jeu de mot hor­ri­ble, du mau­vais goût à l’é­tat pur. Mais c’est un comique bien français, on dit bien malin comme un singe », con­tin­ue-t-il. « Tous ces réac­tions des poli­tiques sont un nuage de fumée. Cette mon­tée au créneau de Jean-Marc Ayrault, du min­istre de l’In­térieur… Cette hys­térie col­lec­tive me dépasse mais c’est une jolie pub­lic­ité pour nous ». L’hebdomadaire prévoit de répon­dre à ses détracteurs en con­sacrant un numéro spé­cial à l’affaire lors de son prochain numéro.

Signe que la polémique ne le gène pas, l’heb­do­madaire twee­t­ait mar­di : « L’of­fre bon­net rouge (un bon­net rouge offert pour tout nou­v­el abon­nement, ndlr) car­tonne ! La semaine prochaine : un abon­nement acheté, une banane offerte ! ».

Du pain bénit pour Libé

Jeu­di, la une du quo­ti­di­en au pro­prié­taire incon­nu sonne l’alerte (« Assez ! »). Pour l’oc­ca­sion, elle est « sans pho­to ». Ten­ter de mobilis­er con­tre le racisme, voici une recette par­mi d’autres pour ten­ter d’endiguer l’éro­sion de son lec­torat.

Crédit pho­to : Par­ti social­iste via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision