Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Mélenchon s’en prend violemment aux matinales

19 novembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Mélenchon s’en prend violemment aux matinales

Mélenchon s’en prend violemment aux matinales

19 novembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes

S’exprimant lors d’une soirée de soutien à « Là-bas si j’y suis » le 31 octobre dernier, Jean-Luc Mélenchon s’est montré très offensif envers les matinales et les médias dits de gauche, qui pour lui ne le sont pas du tout.

À pro­pos de France Inter, l’an­cien prési­dent du Par­ti de gauche explique : « On nous racon­te des his­toires, on nous dit “oui mais France Inter c’est le ser­vice pub­lic, c’est dif­férent”. Oui c’est dif­férent parce que non seule­ment ils sont d’accord avec les autres mais en plus ils sont arro­gants, parce qu’ils voudraient qu’on avale le potage sous pré­texte qu’ils sont cen­sés être de gauche. »

Après s’être plaint d’être mal­mené lors de la mati­nale de Patrick Cohen, notam­ment via les ques­tions d’au­di­teurs qui sont selon lui « tou­jours les mêmes », le député européen dénonce les « sales per­ro­quets du sys­tème qui font leur pro­pa­gande en boucle ».

Pour lui, les édi­tions du matin ne sont que « la grand messe du libéral­isme ». Aujour­d’hui, Mélen­chon con­fie avoir décidé d’ar­rêter les mati­nales, radio et télé, qui finis­sent en « séances de catch », ces « traque­nards » lors desquels on lui pose des « ques­tions pour­ries et des trucs dégueulasses ».

« Les mati­nales, c’est une expéri­ence extrême­ment douloureuse », pour­suit-il, plaidant le fait qu’il faille « se lever tôt » et « vite regarder ses fich­es pour se les rap­pel­er ». « C’est des chiens, c’est une horde qui se jette sur vous pour vous dévor­er », estime-t-il à pro­pos des jour­nal­istes de mati­nales, à quelque excep­tions près.

Dans sa mati­nale du 10 novem­bre, Patrick Cohen a iro­nisé sur les pro­pos de Mélen­chon en début d’émis­sion. « Un cauchemar. Autant alert­er les futurs invités de ce 7/9 : ils vont vivre un cal­vaire. Un sup­plice dont témoigne Jean-Luc Mélen­chon qui a très mal vécu son dernier pas­sage dans la mati­nale de France Inter début octo­bre », a‑t-il lancé.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés