Accueil | Actualités | Médias | Libération arrête Next et prépare un nouveau magazine
Pub­lié le 21 février 2016 | Éti­quettes : , ,

Libération arrête Next et prépare un nouveau magazine

Alors que le mensuel Next va bientôt disparaître, Libération réfléchit au lancement d'un nouveau magazine.

Lancé en 2007, Next était un mensuel à vocation culturelle qui paraissait chaque premier samedi du mois en supplément du quotidien. Le 5 mars, sa parution s'arrêtera pour laisser la place à un nouveau venu, en format hebdomadaire cette fois et avec un volet numérique plus développé.

« On travaille à la sortie d'un projet internet et magazine hebdo mais toutes les possibilités restent sur la table dans ses déclinaisons possibles », a expliqué Johan Hufnagel, directeur adjoint du journal, à l'AFP. Visiblement, c'est la même équipe, qui s'occupait du magazine Next, qui sera chargée de ce nouveau projet. « L'équipe de Next, qui faisait le mensuel, le quotidien, les pages du samedi et le site, reste active », a confirmé M. Hufnagel.

Il s'agit du premier projet d'envergure depuis le rachat de Libé par le groupe Altice, de Patrice Drahi, en 2015. D'après Stratégies, l’hebdo sera dirigé par Sabrina Champenois, actuelle rédactrice en chef de Next.

Ces derniers temps, dans la presse, la tendance est en effet au lancement de suppléments magazine pour doper les ventes. Beaucoup en disposent déjà, comme Le Figaro (Le Figaro Magazine), Le Monde (M, le magazine du Monde), Le Parisien (Le Parisien Magazine), L'Humanité (L'Humanité Dimanche), ou encore tout récemment Les Échos, qui viennent de lancer Les Échos week-end.

Voir notre portrait de Johan Hufnagel et notre infographie de Libération

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This