Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Télégramme accusé d’exploiter ses vendeurs-colporteurs
Publié le 

3 mars 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le Télégramme accusé d’exploiter ses vendeurs-colporteurs

Le Télégramme accusé d’exploiter ses vendeurs-colporteurs

C’est le site d’information indépendant Breiz-Info qui, dans un dossier très complet, a mis en exergue la situation particulièrement précaire des vendeurs-colporteurs de presse (VCP) du quotidien breton.

Les VPC sont plus de 700 à par­courir le Fin­istère, le Mor­bi­han et les Côtes d’Armor pour porter Le Télé­gramme aux domi­ciles des abon­nés, 362 jours par an, tou­jours avant 7 heures du matin. Selon le site d’in­for­ma­tions, s’ap­puyant notam­ment sur le témoignage de l’un de ces vendeurs-col­por­teurs, der­rière ce ser­vice offert aux abon­nés se dis­simulerait un sys­tème assez opaque proche de l’ex­ploita­tion pure et sim­ple.

En effet, les col­por­teurs sont embauchés via des con­trats de tra­vailleur indépen­dant et sont rémunérés à la com­mis­sion, ne béné­fi­ciant donc ni de con­gés payés, ni de coti­sa­tions chô­mage, pour une rémunéra­tion finale inférieure au SMIC horaire. Par ailleurs, si le VCP se retrou­ve en arrêt de tra­vail, il perçoit entre 4 et 6 € d’indemnités jour­nal­ières ver­sées par la sécu­rité sociale et doit trou­ver lui-même un rem­plaçant qu’il rémunère lui-même sur son revenu inté­gral (en moyenne 36,80 € pour 250 journaux/jour).

Des con­di­tions de tra­vail par­ti­c­ulière­ment dif­fi­ciles pour un méti­er large­ment ignoré. Pour le moment, les respon­s­ables du Télé­gramme n’ont pas réa­gi au tableau par­ti­c­ulière­ment som­bre brossé par Breizh-Info.

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision