Accueil | Actualités | Médias | Le rédacteur en chef de Charlie Hebdo critique une enquête du Monde
Pub­lié le 4 mars 2015 | Éti­quettes : , ,

Le rédacteur en chef de Charlie Hebdo critique une enquête du Monde

Interrogé par « Médias le Mag » sur France 5 dimanche 1er mars, le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, Gérard Biard, est revenu sur l'enquête publiée par Le Monde à propos du « casse-tête de la reconstruction » de son journal.

Pour Gérard Biard, ce papier de Raphaëlle Bacqué, soulignant les conflits au sein de la rédaction de Charlie, ne passe pas. « J'ai l'impression qu'il y a presque un acte manqué dans cette couverture. Comme si on avait voulu terminer ce que les frères Kouachi n'ont pas fini. Et quand on lit l'article, l'impression se confirme un peu », a-t-il carrément estimé.

Dans l'article en question, couvrant trois pages du supplément du Monde, M le Magazine, la journaliste s'intéresse aux coulisses de Charlie Hebdo après l'attentat. Celle-ci évoque notamment les discussions autour du capital qui « ont commencé à révéler des désaccords » mais explique également que « la tragédie qui a soudé les âmes a aussi fait ressurgir les conflits du passé » et les « rivalités d'hommes, les conflits de pouvoir et les désaccords politiques derrière une méfiance jamais apaisée ».

Pourtant, Le Monde n'est pas le seul à mettre ainsi en lumière les tensions internes de l'hebdomadaire satirique. Philippe Val, ancien patron de Charlie, s'était lui-même demandé à la télévision publique suisse « comment un titre qui est devenu tellement symbolique peut survivre journalistiquement à un enfermement dans un symbole »...

Télécharger notre infographie du groupe Le Monde

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.