Accueil | Actualités | Médias | Le New York Times assume la tribune de Poutine
Pub­lié le 16 septembre 2013 | Éti­quettes :

Le New York Times assume la tribune de Poutine

La tribune de Vladimir Poutine dans le New York Times, publiée mercredi 11 septembre et intitulée « Un plaidoyer pour la prudence en Syrie, ce que Poutine a à dire aux Américains », n’est pas passée inaperçue.

Le journal a en effet reçu nombre de protestation de ses lecteurs. L’un d’eux s’est même dit « horrifié » que « le New York Times puisse soutenir un ennemi de longue date des États-Unis ». Andrew Rosenthal, responsable des pages Opinions où a été publiée la tribune, parle d’« allégation » qui « tombe dans la catégorie des opinions ». Ce dernier assume son choix, jugeant la tribune « bien écrite et bien argumentée » mais avoue qu’il n’est « pas d’accord avec beaucoup des arguments ».

« La Syrie est une énorme histoire dont Poutine est un personnage central », a-t-il ajouté, confiant aussi qu’il n’y avait pas de « moyen de savoir si M. Poutine a écrit lui-même son article ». La médiatrice du NYT a quant à elle rappelé que la rédaction en chef du quotidien a été approchée mercredi par une société de relations publiques américaine représentant le chef du Kremlin et proposant un texte en anglais signé du président russe.

Crédit photo : World Economic Forum

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This