Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Le directeur de la télévision publique grecque viré, 24h après le retour de la chaîne

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

12 mai 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le directeur de la télévision publique grecque viré, 24h après le retour de la chaîne

Le directeur de la télévision publique grecque viré, 24h après le retour de la chaîne

Temps de lecture : < 1 minute

À peine 24 heures après la renaissance de la télévision publique grecque, son patron a été licencié.

Gior­gos Prosopakis a en effet dû démis­sion­ner de ses fonc­tions lun­di dernier. Le prési­dent du con­seil de sur­veil­lance, Theodore Fort­sakis, qui avait pour­tant lui-même nom­mé le nou­veau patron de Ner­it en octo­bre dernier, a jus­ti­fié ce ren­voi par des « mésen­tentes ». Gior­gos Prosopakis a, de son côté, plaidé sa cause en expli­quant qu’il avait été écarté car il souhaitait met­tre fin à des con­flits d’in­térêt dans la sélec­tion des futures émis­sions de la chaîne.

Anto­nis Makry­dim­itris, pro­fesseur de sci­ences admin­is­tra­tives à l’U­ni­ver­sité d’Athènes, a été nom­mé à sa place dans la foulée par le prési­dent du con­seil. Des débuts mou­ve­men­tés pour la chaîne publique grecque qui a, dimanche soir, recom­mencé à émet­tre après près d’un an d’in­ter­rup­tion.