Accueil | Actualités | Médias | Le CSA exclut Jean-Marie Le Pen du temps de parole du FN
Pub­lié le 26 avril 2016 | Éti­quettes : ,

Le CSA exclut Jean-Marie Le Pen du temps de parole du FN

Voilà qui devrait ravir Marine Le Pen. Exclu du Front National en août dernier, Jean-Marie Le Pen ne sera plus comptabilisé dans le temps de parole du parti dans les médias.

Sa fille en avait fait officiellement la demande auprès du CSA afin que les interventions radio et télé de celui qui demeure le président d'honneur du FN ne soient plus décomptées dans le temps de parole du parti. En effet, la plupart du temps, le patriarche ne manque pas une occasion de s'en prendre à la ligne de Marine Le Pen et à son entourage.

« Le CSA a décidé au vu de votre demande (...) que, désormais, les interventions de M. Le Pen ne seront plus prises en compte au titre du temps de parole du Front national », a fait savoir Olivier Schrameck, le président du Conseil, dans un courrier adressé à Marine Le Pen.

En revanche, si le recours judiciaire intenté par Jean-Marie Le Pen contre son exclusion venait à aboutir, cette décision pourrait être remise en cause, a-t-il précisé. En attendant, ce recours n'étant pas suspensif, le CSA a décidé de ne pas le prendre en compte. En octobre prochain, quand l'affaire passera devant le tribunal de Nanterre, le fondateur du Front National pourrait être réintégrer dans le temps de parole du parti…

Pour le plus grand malheur de sa fille, bien décidée à « dédiaboliser » le mouvement politique après 40 ans d’un discours brut de décoffrage.

Crédit photo : Blandine Le Cain via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This