Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Laurent Joffrin passe son « grand oral » à Libé

1 juillet 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Laurent Joffrin passe son « grand oral » à Libé

Laurent Joffrin passe son « grand oral » à Libé

1 juillet 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Laurent Joffrin a passé hier son « grand oral » devant la rédaction de Libération.

Le nou­veau directeur de la rédac­tion y a exposé son pro­jet pour le jour­nal et a ten­té de con­va­in­cre la rédac­tion du bien-fondé et du sérieux de celui-ci.

L’exercice a duré deux heures et « n’a sur­pris per­son­ne » à en croire dif­férents témoignages. Jof­frin a pro­posé, comme en 2007, de faire de Libé un jour­nal à la fois « fidèle à son his­toire », « une voix de gauche non con­formiste et indépen­dante », « le jour­nal de toutes les gauch­es » mais aus­si « un jour­nal réin­ven­té pour affron­ter l’ère numérique ». Seule nou­veauté donc, mais de taille, l’annonce voulue par l’actionnaire Pierre Fraiden­raich de la fusion des rédac­tions web/print afin de plac­er le numérique au cœur du pro­jet. Jof­frin a égale­ment tenu à ras­sur­er la rédac­tion en l’assurant qu’il ne serait en « aucun cas un restau­ra­teur », enter­rant ain­si défini­tive­ment le pro­jet de café Libé qui avait scan­dal­isé la rédaction.

Pas tou­jours très pré­cis, Jof­frin a promis de peaufin­er son pro­jet cet été et de le met­tre en route à la ren­trée avec son numéro deux, Johan Huf­nagel, pour être en opéra­tionnel début 2015. « Directeur délégué en charge des édi­tions », Huf­nagel, âgé de 45 ans, a débuté sa car­rière à Libéra­tion, dont il avait dirigé le site web en 2001. Il est ensuite devenu rédac­teur en chef de 20minutes.fr, puis du site de Mar­i­anne, avant de devenir cofon­da­teur de Slate.fr.

Côté cap­i­tal, Libéra­tion va être racheté et recap­i­tal­isé de 18 mil­lions d’eu­ros, majori­taire­ment apportés par Patrick Drahi, patron israélien de Numéri­ca­ble et récent acquéreur de SFR. Ce dernier devien­dra action­naire majori­taire avec 50 % de la hold­ing qui détient Libé, le reste appar­tenant à Bruno Ledoux et à quelques autres action­naires minoritaires.

Par­mi eux, la famille Ger­bi, pro­prié­taire du con­cept-store parisien « Mer­ci », un salon de thé-bou­tique branché de la capitale.

Le vote de la rédac­tion aura lieu mer­cre­di 2 juil­let mais l’issue ne sem­ble faire aucun doute. Selon les statuts du jour­nal, la can­di­da­ture d’un nou­veau chef de la rédac­tion est rejetée si elle recueille plus de 66% de suf­frages négat­ifs (ou moins de 34% de suf­frages posi­tifs). Or, si la can­di­da­ture de Jof­frin ne déchaine pas l’enthousiasme, elle ne sus­cite pas non plus d’oppositions farouch­es et Jof­frin devrait donc être élu confortablement.

Pour la première fois, la prestation a été filmée et mise en ligne.


Lau­rent Jof­frin, le grand oral par lib­er­a­tion

Voir notre portrait de Laurent Joffrin ainsi que notre infographie de Libération

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés