Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Agglo-rieuse sanctionné comme un délinquant du CAC 40

1 novembre 2014

Temps de lecture : 1 minute
Accueil | Veille médias | L’Agglo-rieuse sanctionné comme un délinquant du CAC 40

L’Agglo-rieuse sanctionné comme un délinquant du CAC 40

L’Agglo-rieuse est un petit hebdomadaire distribué dans l’Hérault, dans l’esprit du Canard Enchainé, existant depuis 12 ans et tirant à 2300 exemplaires par semaine.

Après deux relax­es pronon­cées par les juri­dic­tions mont­pel­liéraines, le jour­nal été con­damné par la cour d’appel de Nîmes à pay­er la somme extrav­a­gante de 91 200 € à un sieur Robert Garzil­lo et à ses sociétés (con­nues sous le nom de groupe Stra­da).

Cette déci­sion de jus­tice con­stitue une véri­ta­ble peine de mort pour ce jour­nal. Cette peine pour­rait trou­ver son fonde­ment dans un arti­cle de L’Agglo-rieuse met­tant en cause la prési­dente de la cour d’ap­pel ayant signé cette regret­table déci­sion… Cet arrêt pour­rait aus­si sig­ni­fi­er que ceux qui l’ont pronon­cé souhaitaient peut être voir le jour­nal dis­paraître…

L’article incrim­iné de l’Agglo-Rieuse n’avait qu’un seul but : dénon­cer les agisse­ments d’un pro­mo­teur spé­cial­isé dans la défis­cal­i­sa­tion et ayant fait de nom­breuses vic­times, et donc de sauve­g­arder et d’alerter les per­son­nes attirées par les promess­es de cer­tains investisse­ments hasardeux.

Une con­damna­tion dans la Presse Quo­ti­di­enne Régionale ou dans un heb­do­madaire de type Clos­er n’at­teint 20 000 € que dans des cir­con­stances excep­tion­nelles. Devant l’ampleur “his­torique” de cette con­damna­tion finan­cière on ne peut exclure un com­bat con­tre la pro­pre lib­erté d’ex­pres­sion sou­vent urticante de l’Ag­g­lo-Rieuse.

Cette sanc­tion dis­pro­por­tion­née a sans doute quelque part heurté l’in­con­scient des mag­is­trats de la cour de Nîmes, puisqu’ils n’ont pas ordon­né la pub­li­ca­tion de leur déci­sion.

La cour de cas­sa­tion a été saisie et l’Agglo-Rieuse organ­ise une résis­tance con­tre cette sanc­tion avec notam­ment la créa­tion d’une asso­ci­a­tion “Sauvons la Presse” des­tinée à aider tous les jour­naux qui auraient à subir des dérives sim­i­laires. Comme le déclare à l’Ojim Tris­tan Cuche, le directeur de pub­li­ca­tion : « Dans notre affaire Stra­da, pour par­o­di­er le film de Felli­ni, nous ne serons jamais la Gel­som­i­na de M. Garzil­lo ! ». Souhaitons-leur de sur­vivre tout sim­ple­ment.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Abel Mestre

PORTRAIT — Faut-il class­er Abel Mestre dans la caté­gorie jour­nal­iste ? Abel Mestre con­stitue à lui seul un fourre-tout de l’extrême extrême-gauche, allant du stal­in­isme à l’anarchisme en pas­sant par le trot­skisme expéri­men­tal et l’action de rue.

Sophia Aram

PORTRAIT — Issue d’une famille d’o­rig­ine maro­caine, Sophia Aram est née à Ris-Orangis (Essonne) le 29 juin 1973. Sophia Aram s’ini­tie à l’art de l’im­pro­vi­sa­tion dans les étab­lisse­ments sco­laires de Trappes puis au sein de la com­pag­nie « Déclic Théâtre », où elle côtoie Jamel Deb­bouze.

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision