Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Vénézuéla : la presse victime d’une disette de papier

12 septembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Vénézuéla : la presse victime d’une disette de papier

Vénézuéla : la presse victime d’une disette de papier

12 septembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute

La farine, le sucre, le dentifrice… et aujourd’hui le papier. Le manque de devises et la dette grandissante du Venezuela poussent le pays à limiter ses importations.

Ain­si des jour­naux vénézuéliens ne parais­sent plus – les lecteurs se con­tentant du site inter­net – et d’autres lim­i­tent leur nom­bre de pages. Jusqu’alors, l’importation de papi­er fai­sait par­tie des pri­or­ités du pays mais la sit­u­a­tion économique vient désor­mais le con­train­dre à des sac­ri­fices. Désor­mais, l’État impose aux impor­ta­teurs de présen­ter une attes­ta­tion stip­u­lant que les biens achetés à l’é­tranger ne peu­vent être four­nis par des entre­pris­es nationales.

« C’est un obsta­cle volon­taire, car tout le monde sait qu’on ne pro­duit pas de papi­er dans le pays », proteste David Nat­era, prési­dent du groupe de presse Bloque de Pren­sa Venezuela. Et pour la soci­o­logue Maryclen Stelling, le gou­verne­ment doit « rapi­de­ment résoudre la pénurie de papi­er qui est un prob­lème économique, pour éviter que ça ne prenne une teinte politique ».

De l’autre côté du con­ti­nent, le prési­dent équa­to­rien avait men­acé, fin août, de lancer un référen­dum pour la sup­pres­sion de la presse papi­er dans le but de préserv­er la forêt amazonienne…

Crédit pho­to : neon­tom­my via Flickr (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés