Accueil | Actualités | Médias | La Montagne fête ses cent ans et voit son actionnariat modifié
Pub­lié le 31 mars 2019 | Éti­quettes : , , , ,

La Montagne fête ses cent ans et voit son actionnariat modifié

Le quotidien de l’Auvergne et du Limousin fêtera cette année le centenaire de sa création par le député socialiste du Puy-de-Dôme Alexandre Varenne. Malgré l’érosion de la PQR, le journal (filiale du groupe Centre Presse) revendique une diffusion totale proche des 160.000 exemplaires sur sept départements.

Départ de Nicolas Corneau en 2017

Comme nous vous le disions à l’époque, un des trois directeurs généraux adjoints responsable de l’innovation, Nicolas Corneau, quittait le groupe sur fond de lutte pour le pouvoir autour du management du groupe.

Montée de Soizic Bouju

Nous citons notre article :

« Cependant c'est surtout la lutte pour la direction générale du groupe qui aurait poussé Nicolas Corneau à s'écarter, après qu'il ait perdu face à Soizic Bouju, une autre des directeurs généraux du groupe. Née à Rabat (Maroc) et arrivée dans le Morbihan dans les années 1980, elle est diplômée de l’École supérieure de journalisme de Lille en 1990 et de Sciences Po Toulouse en 1988, elle a travaillé à Nord-Éclair (1993-98), puis comme directrice des études à l'ESJ (1998-2003), puis chez Prisma Presse (2003-2008), puis comme consultante jusqu'en 2010. Elle est alors embauchée comme directrice de l'innovation éditoriale puis devient la directrice de La République du Centre et de L’Écho républicain, un journal basé à Chartres dont la diffusion baisse aussi (-4,05% en 2017 par rapport à 2016, -11,5% de 2013 à 2017). En juin 2017 elle a été nommée DGA en charge des stratégies. »

Et exit de la famille Caillard

Les héritiers de Jean-Pierre Caillard (décédé en 2012) ont cédé les 24% du capital qu’ils détenaient à la société éditrice de La Montagne , une opération appuyée par la fondation Varenne, actionnaire de référence du groupe Centre Presse.

Cette évolution renforce la position de Soizic Bouju. Nommée directrice générale déléguée du groupe au printemps 2019 (source Lettre A du 20 mars 2019) elle pourrait succéder à Alain Védrine actuel responsable général. S’entourant d’une équipe féminine venant largement de Prisma, son étoile ne cesse de monter dans un groupe qui a su rester bénéficiaire dans un environnement chahuté.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This