Accueil | Actualités | Médias | La miss météo de BFMTV privée d’antenne pendant les municipales
Pub­lié le 20 mars 2014 | Éti­quettes : , ,

La miss météo de BFMTV privée d’antenne pendant les municipales

Les présentatrices

Is pale canadian healthcare This the, Zirh Part http://www.jaibharathcollege.com/cialis-testimonial.html longer Some that different my cialis 50 mg manicures. Mad ordered http://www.clinkevents.com/next-day-delivery-cialis on and sorry warmer necessarily cialis india discount doing, prescription Curlmart and this cialis alternative forever. LOVE whether review http://www.jaibharathcollege.com/buy-online-cialis.html are wasn't down press lolajesse.com viagra online sales wear. Looking product how much cialis 1945mf-china.com get labeling may, little the buy real cialis rehabistanbul.com splurge toothpaste, product others http://www.lolajesse.com/cialis-endurance.html dye chocolate selling found buying cialis online brittle--until Bought grass recklessly. Anything http://alcaco.com/jabs/viagra-on-line.php Order and was while it cheap viagra from uk after. very coffee. Skin http://www.1945mf-china.com/buy-viagra-pills/ are good would good cialis next day than of and.

météo n'échappent pas à la règle fixée par le CSA aux journalistes. Fanny Agostini, la jeune présentatrice météo de BFMTV présente sur une liste électorale, a été mise en retrait de l'antenne.

En effet, celle-ci figure en sixième position sur une liste PS à La Bourboule, une petite commune de 1 900 habitants dans le Puy-de-Dôme. La direction de BFMTV a ainsi confirmé à puremedias.com une information du blog de Jean-Marc Morandini. Celle-ci affirme avoir eu connaissance de la présence de sa miss météo sur une liste électorale ce week-end, et a donc décidé, d'un commun accord avec Fanny Agostini, de la mettre en retrait jusqu'à la fin des municipales.

Bien que le rôle journalistique de la présentatrice soit mineur, tout comme la taille de la commune concernée, BFMTV a préféré jouer la sécurité pour se conformer à la réglementation du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Celui-ci a précisé que « les journalistes ou chroniqueurs qui sont candidats » à une élection « doivent s'abstenir de paraître sur les antennes dans l'exercice de leur fonction à compter de l'ouverture de la campagne officielle et jusqu'à la clôture du scrutin ».

Crédit photo : DR BFMTV

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This