L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Jean Messiha (FN) attaque Europe 1 pour « discrimination »

17 septembre 2017

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Jean Messiha (FN) attaque Europe 1 pour « discrimination »

Jean Messiha (FN) attaque Europe 1 pour « discrimination »

17 septembre 2017

Temps de lecture : < 1 minute

Jean Messiha, le coordinateur du projet présidentiel de Marine Le Pen, devait être l’invité récurrent de l’émission de Christophe Hondelatte, « Hondelatte raconte », sur Europe 1. Il n’en sera finalement rien.

Au regard de cer­tains mes­sages postés par M. Mes­si­ha sur Twit­ter, la sta­tion de la rue François Ier avait finale­ment annulé sa par­tic­i­pa­tion à l’émis­sion, le 29 août dernier. Pour l’in­téressé, ce refus est basé sur des « critères non objec­tifs, pra­tique par­faite­ment inter­dite ». Dans le texte de sa plainte, trans­mise lun­di 11 sep­tem­bre au pro­cureur de la République de Paris et com­mu­niquée à l’AFP, celui-ci estime que cette évic­tion « n’a aucune­ment été fondée sur des con­sid­éra­tions d’ordre pro­fes­sion­nel que l’on se place sur le ter­rain de l’embauche ou du licen­ciement mais sur des con­sid­éra­tions d’ordre per­son­nel à savoir ses opin­ions politiques ».

En par­al­lèle, Jean Mes­si­ha mul­ti­plie les com­men­taires et les réac­tions sur Twit­ter, s’es­ti­mant cen­suré par la radio. « En cen­surant, à tra­vers moi 11 mil­lions de Français, Char­lie a été trahi, Char­lie a été sali. Une dic­tature s’abat sur la France. Résis­tance », a‑t-il écrit mar­di. De son côté, Marine Le Pen a fustigé « une presse [qui] a vis­i­ble­ment un prob­lème avec le plu­ral­isme que sup­pose la démocratie ».

https://twitter.com/JeanMessiha/status/907459508380860416

Affaire à suiv­re… devant la jus­tice désormais.

Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo — TV Lib­ertés

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés