Accueil | Actualités | Médias | Jean Messiha (FN) attaque Europe 1 pour « discrimination »
Pub­lié le 17 septembre 2017 | Éti­quettes : ,

Jean Messiha (FN) attaque Europe 1 pour « discrimination »

Jean Messiha, le coordinateur du projet présidentiel de Marine Le Pen, devait être l'invité récurrent de l'émission de Christophe Hondelatte, « Hondelatte raconte », sur Europe 1. Il n'en sera finalement rien.

Au regard de certains messages postés par M. Messiha sur Twitter, la station de la rue François Ier avait finalement annulé sa participation à l'émission, le 29 août dernier. Pour l'intéressé, ce refus est basé sur des « critères non objectifs, pratique parfaitement interdite ». Dans le texte de sa plainte, transmise lundi 11 septembre au procureur de la République de Paris et communiquée à l'AFP, celui-ci estime que cette éviction « n’a aucunement été fondée sur des considérations d’ordre professionnel que l’on se place sur le terrain de l’embauche ou du licenciement mais sur des considérations d’ordre personnel à savoir ses opinions politiques ».

En parallèle, Jean Messiha multiplie les commentaires et les réactions sur Twitter, s'estimant censuré par la radio. « En censurant, à travers moi 11 millions de Français, Charlie a été trahi, Charlie a été sali. Une dictature s’abat sur la France. Résistance », a-t-il écrit mardi. De son côté, Marine Le Pen a fustigé « une presse [qui] a visiblement un problème avec le pluralisme que suppose la démocratie ».

https://twitter.com/JeanMessiha/status/907459508380860416

Affaire à suivre... devant la justice désormais.

Crédit photo : capture d'écran vidéo - TV Libertés

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

34% récolté
Nous avons récolté 682€ sur 2.000€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Téléchargez l’application

L'Ojim sur iTunes Store