Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Historia tente de recoller à son époque
Publié le 

14 septembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Historia tente de recoller à son époque

Historia tente de recoller à son époque

Le leader de la presse historique, Historia, est à bout de souffle. Sa nouvelle formule, prévue le 15 décembre, doit lui permettre de rebondir.

Le men­su­el His­to­ria sera mécon­naiss­able d’i­ci trois mois. Pilotes de cette refonte pro­fonde, le directeur des rédac­tions de Sophia pub­li­ca­tions (L’His­toire, La Recherche, Le Mag­a­zine lit­téraire), Mau­rice Szafran, et l’an­cien jour­nal­iste de L’Obs, Guil­laume Malau­rie, cham­boulent la forme et le fond. La maque­tte sera large­ment mod­ernisée par Dominique Pas­quet, le directeur artis­tique de Claude Per­driel, action­naire à 50% de Sophia pub­li­ca­tions. Le con­tenu du mag­a­zine sera lui aus­si revu, avec la primeur don­née aux grandes enquêtes. Même si His­to­ria est men­su­el, l’ob­jec­tif est par ailleurs de mieux faire coller les sujets d’His­to­ria à l’ac­tu­al­ité. Bref, les arti­cles froids et décon­nec­tés n’au­ront plus lieu d’être au sein du mag­a­zine créé en 1946.

La pléthore de titres his­toriques grands publics, apparue sur ce seg­ment depuis 2010 (Le Figaro his­toire, Secrets d’his­toire, etc), a con­duit Sophia pub­li­ca­tions à réa­gir. Il était temps. Avec une baisse de la dif­fu­sion de près de 10% en 2014, His­to­ria ne dif­fuse plus qu’à 60 000 exem­plaires. En qua­tre ans, le titre a per­du 25% de ses ventes. L’His­toire, qui lui aus­si a béné­fi­cié d’une nou­velle for­mule au pre­mier semes­tre, est mieux préservé de la perte de lecteurs grâce à son con­tenu uni­ver­si­taire plus éli­tiste. Pour con­solid­er l’ensem­ble, le groupe, qui espère retrou­ver l’équili­bre financier en 2016, compte aus­si accroître son offre. À côté des hors-séries et des sup­plé­ments, de nou­velles paru­tions de trimestriels ciblés sur cer­taines péri­odes his­toriques, pour­raient être lancée l’an­née prochaine par le groupe.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision