Accueil | Actualités | Médias | Haro sur le troisième âge chez France Bleu Loire Océan
Pub­lié le 7 décembre 2014 | Éti­quettes : , ,

Haro sur le troisième âge chez France Bleu Loire Océan

Dans un courriel interne envoyé à ses salariés, le patron de France Bleu Loire Océan a appelé les journalistes de la station à ne plus donner la parole aux « vieux », révèle la dernière édition du Canard Enchaîné.

Devant le « retour de beaucoup de vieux 'auditeurs' ce week-end et ce matin », celui-ci a décidé purement et simplement de les bloquer au standard. Irrité par les « Thérèse », les « Simone » ou encore les « Jeanine », des « vieux prénoms » avec des « vieilles voix », il rappelle que la cible prioritaire de la station est « en priorité féminine (35-59 ans voix pêchue), qui s'exprime bien ».

« La règle d'or : si un auditeur ne correspond pas à nos critères de sélection, il ne passe pas à l'antenne ! Même si vous n'avez pas d'autres auditeurs en attente. Un mauvais auditeur n'attire pas les autres pour autant et plombe l'antenne (...) Soyons précis, modernes, dynamiques et percutants ! », ajoute-t-il.

Une déclaration qui risque fortement de déplaire aux auditeurs de cette radio locale dont la moyenne d'âge est de 56 ans...

Voir notre infographie du groupe Radio France

Crédit photo : bromfordgroup via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This