Accueil | Actualités | Médias | Haro sur le troisième âge chez France Bleu Loire Océan
Pub­lié le 7 décembre 2014 | Éti­quettes : , ,

Haro sur le troisième âge chez France Bleu Loire Océan

Dans un courriel interne envoyé à ses salariés, le patron de France Bleu Loire Océan a appelé les journalistes de la station à ne plus donner la parole aux « vieux », révèle la dernière édition du Canard Enchaîné.

Devant le « retour de beaucoup de vieux 'auditeurs' ce week-end et ce matin », celui-ci a décidé purement et simplement de les bloquer au standard. Irrité par les « Thérèse », les « Simone » ou encore les « Jeanine », des « vieux prénoms » avec des « vieilles voix », il rappelle que la cible prioritaire de la station est « en priorité féminine (35-59 ans voix pêchue), qui s'exprime bien ».

« La règle d'or : si un auditeur ne correspond pas à nos critères de sélection, il ne passe pas à l'antenne ! Même si vous n'avez pas d'autres auditeurs en attente. Un mauvais auditeur n'attire pas les autres pour autant et plombe l'antenne (...) Soyons précis, modernes, dynamiques et percutants ! », ajoute-t-il.

Une déclaration qui risque fortement de déplaire aux auditeurs de cette radio locale dont la moyenne d'âge est de 56 ans...

Voir notre infographie du groupe Radio France

Crédit photo : bromfordgroup via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This