Accueil | Actualités | Médias | Facebook, croissance en baisse, profits en hausse
Pub­lié le 4 novembre 2018 | Éti­quettes : ,

Facebook, croissance en baisse, profits en hausse

Malgré des soucis récurrents, ses 29 millions de comptes piratés (mais en réalité 50 millions de comptes ont été touchés), malgré ses appels à la censure en compagnie de ses amis de Google et Twitter, le réseau social continue d’accumuler les profits.

Quelques nuages en 2018

Les pseudo-piratages de la campagne électorale américaine de 2016 via des comptes russes ont été le nouveau compte de fées donnant naissance au terme galvaudé de Fakenews (infox en français). Mark Zuckerberg avait dû comparaitre devant le Congrès américain pour se faire tirer les oreilles et comme nous vous le disions en juin devant le Parlement Européen le 22 mai 2018. Une audition formatée de telle façon que le Président du réseau a réussi à ne répondre à aucune question gênante, comme les deux suivantes :

  • La censure arbitraire appliquée par Facebook est elle compatible avec les valeurs fondamentales de notre démocratie ?
  • La chasse aux fausses nouvelles est elle en train de devenir un prétexte pour chasser et réduire au silence les libertés d’opinion et d’expression ?

Plus grave pour la société, l’action Facebook avait dévissé de 19% en une seule journée le 26 juillet 2018, passant de plus de 217 dollars à moins de 177, effaçant 120 milliards de dollars de capitalisation. Le pauvre Mark, premier actionnaire, avait perdu (sur le papier) 16 milliards de dollars en 24h. Pour ceux qui s’inquiéteraient pour son avenir, il lui en restait quand même un peu plus de 70 milliards, de quoi passer l’été à l’abri.

Effet de la RGPD

Le règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) en vigueur depuis le printemps 2018 contraint le réseau à limiter un peu sa collecte des données relatives à ses usagers (européens) et partant à diminuer leur monétisation. In fine le réseau n’a perdu que deux millions d’utilisateurs au troisième trimestre 2018, passant de 377 millions de « clients » à 375 millions, une perte minime.

Un milliard et demi d’utilisateurs réguliers

1,49 milliards d’utilisateurs vont sur le réseau social quotidiennement soit 20% de la population mondiale, en hausse de 9% en particulier en Afrique et en Asie. Au même moment, les utilisateurs américains stagnent mais ne refluent pas et continuent de représenter la moitié des revenus mondiaux. Pour le troisième trimestre 2018, les profits atteignent 5,8 milliards de dollars, 800 millions de mieux qu’au trimestre précédent. Mark passera l’hiver au chaud.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

35% récolté
Nous avons récolté 700€ sur 2.000€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Téléchargez l’application

L'Ojim sur iTunes Store