Accueil | Actualités | Médias | Facebook, 29 millions de comptes piratés : same player shoots again ! A quand le tilt ?
Pub­lié le 24 octobre 2018 | Éti­quettes :

Facebook, 29 millions de comptes piratés : same player shoots again ! A quand le tilt ?

Désolés pour l’anglicisme, mais les joueurs de flipper nous comprendront. Le « même joueur peut rejouer » indique que vous avez gagné une partie gratuite. Tilt indique que vous avez trop secoué l’appareil et vous êtes éliminé. Facebook joue encore, mais avec les nerfs de ses utilisateurs.

Same player shoots again

Comme nous vous le disions début octobre, 50 millions de comptes du réseau social ont été victimes de piratage, dont une trentaine avec succès. Parmi les victimes, quinze millions ont vu leur nom, identifiant, téléphones et adresses mail siphonnés par des malveillants. Mais attention pour quatorze millions, ce sont (d’après le réseau) : « Nom d’utilisateur, genre (sic), langue, statut marital, religion, ville d’origine, ville actuelle, date et lieu de naissance, éducation, travail, dix derniers endroits de géololalisation, pages suivies, quinze recherches les plus récentes »

Dans cette liste à la Prévert ne manquent que vos habitudes sexuelles (homophiles passifs du Maine-et-Loire comptez vous, zoophiles nécrophages de La Varenne, gare à vous), le montant de votre compte en banque et si vous avez voté (peu nombreux) PS aux dernières élections.

Usage des données dérobées

Vous connaissez le hameçonnage ? À partir de ces données précises votre banque, ou votre assureur (en réalité quelqu’un qui se fait passer pour votre banque ou votre assureur) vous demande - pour réparer une erreur ou pour recevoir un crédit - vos références bancaires. Cela peut fonctionner également pour un faux site info.gouv qui vous annonce – alléluia – que vous avez trop payé d’impôts et que vous avez droit à un remboursement. Le gogo obtempère, fournit ses données au fraudeur qui pompe son compte.

Le réseau social a mis en ligne une page pour savoir si vous êtes concerné. Si vous ne lisez pas l’anglais vous avez perdu, il n’y a pas de traduction. Il n’existe aucune statistique sur la répartition géographique des victimes. Facebook ? Tilt bientôt ?

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.