Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Baylet seul à Midi Libre

1 mai 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Baylet seul à Midi Libre

Baylet seul à Midi Libre

1 mai 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Jean Michel Baylet, président du groupe La Dépêche du midi, a été lâché par ses partenaires (Fontès, Nicollin, Font), dans le rachat des Journaux du midi (Midi libre, L’Indépendant, Centre presse Aveyron) à Sud Ouest. Explications.

La Dépêche rachètera dans un pre­mier temps 90% des trois quo­ti­di­ens du Langue­doc, une opéra­tion qui devrait se con­cré­tis­er à la mi-mai. Le groupe Cen­tre France (La Mon­tagne) pren­dra lui une par­tic­i­pa­tion sym­bol­ique de 5%, tout comme deux ban­ques. En cours de route, les parte­naires locaux du groupe de médias toulou­sains, qui devaient com­pos­er le tour de table à hau­teur de 40%, ont jeté l’éponge pour dif­férentes raisons.

La pre­mière est économique et sociale. Les Jour­naux du midi, pour­tant béné­fi­ci­aires de 500 000 euros en 2014, seront restruc­turés dans le cadre du rap­proche­ment avec La Dépêche. 150 sup­pres­sions de postes sont prévues, car les deux groupes dou­blon­nent sur plusieurs départe­ments. Or, l’ar­chi­tecte mont­pel­liérain François Fontès, le groupe de recy­clage de déchets Nicollin SA, et l’ex­ploitant de salles de ciné­mas, Jacques Font, ne veu­lent ni financer un plan social, ni en pâtir côté réputation.

L’autre rai­son est poli­tique. Depuis qu’il a per­du en mars la prési­dence du con­seil général du Tarn et Garonne, le rad­i­cal de gauche Jean-Michel Baylet est net­te­ment moins en cours auprès de “Loulou” Nicollin. Le numéro trois du recy­clage des ordures ménagères en France n’a plus rien à espér­er du patron du MRG dans la recon­duite des con­trats en cours. Baylet, large­ment affaib­li, n’in­spire plus non plus la même empathie de la part de François Fontès. L’ar­chi­tecte, égale­ment pro­mo­teur immo­bili­er (Hugar), ne peut plus compter non plus sur le coup de bouche de Baylet dans les futurs con­cours d’ap­pels d’of­fres. Con­cer­nant Jacques Font, le cas de fig­ure est dif­férent. Pro­prié­taire de soix­ante salles de ciné­ma en Langue­doc-Rous­sil­lon mais aus­si dans le Cen­tre et sur la côte atlan­tique, le per­pig­nanais n’é­tait intéressé que par le quo­ti­di­en L’Indépen­dant. Il était prêt à pay­er un mil­lion d’eu­ros pour la moitié du jour­nal, ce qui a été jugé notoire­ment insuff­isant par La Dépêche. De sur­croît, ses posi­tions en faveur de l’au­tonomie de la Cat­a­logne étaient frontale­ment opposées à celle de Jean-Michel Baylet, ce qui aurait provo­qué la brouille entre les deux entrepreneurs.

Out­re ces décon­v­enues, la cerise sur le gâteau serait, pour le PDG de La Dépêche, un refus de l’Au­torité de la con­cur­rence de valid­er la ces­sion pour 15 petits mil­lions d’eu­ros. Les jour­naux du midi avaient été rachetés en 2007 90 mil­lions d’eu­ros par le groupe Sud ouest au Monde.

Crédit pho­to : Par­ti social­iste via Flickr (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés